Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 20:51

Notre conclusion sur les Etats-Unis, c’est que nous avons adoré ce grand pays où les paysages changent radicalement d’un endroit à l’autre. Des mégalopoles comme New-York, aux grandes étendues des parcs nationaux  et aux plages de la Californie. Nous avons tout aimé !!!

 

Les gens ici sont gentils et toujours prêts à rendre service. On s’est toujours sentis en sécurité.

 

Nous avons beaucoup roulé, environ 20 000 kms  en presque 3 mois et parcourus 10 Etats (Pensylvanie, New-York, Washington, Idaho, Wyoming, Montana, Utah, Arizona, Nevada, Californie).

 

Nos plus beaux souvenirs :

-les fumerolles et geysers de Yellowstone

-l’immensité du Grand Canyon

-La vitalité de New-York

-la tranquilité du lac Powell

-les couleurs et les formes de Arches National Park

-la folie de Vegas

-la nature de Yosemite

-la simplicité de San Fransisco

-les plages de la Californie

- les belles rencontres avec les locaux ou même avec d’autres voyageurs.

-la découverte des animaux sauvages,  des paysages somptueux.

 

Desktop.jpg

 

Nous ne regrettons pas d’avoir commencé notre périple par l’Amérique du Nord car il est plus facile de s’adapter lorsqu’on est dans un pays civilisé. Nous n’avons jamais eu de problèmes, ni de grosses galères.

 

Question budget : c’est un peu comparable à la France. La nourriture est au même prix, on s’est fait très très peu de camping (moins de 10) et le diesel est à 4$ le gallon (ce qui doit faire environ 0,8€ le litre). Nous n’avons pas été de gros consommateurs, à part Universal Studio et le pass pour les parcs nationaux , nous n’avons pas fait beaucoup de visites payantes.

 

Nous quittons donc ce pays avec une certaine nostalgie, les Etats-Unis ont été pour nous une belle surprise.  

 

usa-map-general.png

                itinéraire côté Ouest

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 04:03

Du 7 au 15 décembre 2012

 

Le 7 décembre :

Après avoir dormi à la Marina de Venice Beach, nous partons tôt ce matin pour explorer le quartier très beau et romantique des canaux de Venice. Il y a des petits chemins et ponts piétonniers qui passent entre les différents canaux et maisons coquettes. C’est très agréable de s’y promener.

L’après-midi, après avoir roulé un peu, on fera une halte à Redondo Beach, sur le pier. On adore marcher sur ces grandes jetées en bois perchées au-dessus de l’océan.

Le soir, on arrive à San Pedro pour y passer la nuit. Depuis les hauteurs de cette ville, on a une belle vue sur le port.

 

san diego

 

san diego1

 

Le 8 décembre :

Visite du Queen Mary à Long Beach. Ce paquebot, qui fût autrefois un des plus grand du monde, a été reconverti en hôtel de luxe et musée de la navigation. Mais la visite étant trop chère, nous resterons sur le parking pour l’admirer de l’extérieur. A côté, il y a aussi un sous-marin russe qui a servi de décor pour le film Octobre rouge avec Sean Connery.

L’après-midi, balade dans les rues de Long Beach, près de la Marina, le quartier est très animé, de quoi faire de belles balades.

Le soir, bivouac à Belmont Beach, pour une fois on se gare face à l’océan, la rue est tranquille, il y a une aire de jeux pour les enfants. Ils en profiteront aussi pour jouer dans le sable.

 

san diego2

 

san diego3

 

san diego4

 

san diego5

 

san diego6

 

san diego7

 

Le 9 décembre :

Nous roulons toujours le long de la côte et nous arrêtons au grés des plages.

Ce matin, c’est à Seal Beach que nous irons flâner, petite station balnéaire charmante et à taille humaine.

 

san diego8

 

Dans l’après-midi, nous arriverons à Huntington Beach, la ville que Pierre attendait, la mecque des surfeurs du monde entier, il y a même comme à Hollywood, le "surfers hall of fame". On est pas déçus, le coin est sympa et agréable. En plus c’est les soldes. Pierre ira visiter le musée du surf.

Le soir, bivouac dans une rue proche du Walmart.

 

san diego10

 

san diego13

 

Le 10 décembre :

Le matin, plage et baignade pour les enfants et après le repas de midi, on louera un longboard pour nous 4. Mais les vagues ne sont pas au top et l’eau un peu trop fraîche, c’est donc Théo qui s’éclatera le plus.

Le soir, on se baladera à nouveau le long des boutiques qui font face à l’océan avant de faire quelques courses au Walmart et rejoindre notre bivouac de la veille.

 

san diego11

 

san diego12

 

san diego14

 

Le 11 décembre :

Matinée à chercher à nouveau notre pneu de secours, en vain, ici il n’ont pas notre taille.

Puis nous partirons un peu plus au nord-est, à Garden Grove, non loin de Disneyland (que nous ne ferons pas) pour aller visiter Crystal Cathedral, extraordinaire, tout en verre et haute de 70m. Tous les dimanche, la messe est retransmise par des dizaines de chaînes de TV, c’est du grand spectacle. Des pans entiers de ses murs s’ouvrent pour faire entrer le ciel à l’intérieur. Les jardins aussi sont beaux, beaucoup de sculptures religieuses.

Le soir, nous redescendons sur la côte à Huntington et redormons au même endroit.

 

san diego15

 

san diego16

 

Le 12 décembre :

Nous avons roulé une bonne partie de la journée, admirant les plages et les surfeurs au fur et à mesure. Pierre est devenu fou en découvrant le magasin Steward, maison mère où sont fabriquée ses planches fétiches, à San Clemente.

Le soir, nous nous sommes posés pour la nuit dans une petite rue tranquille de Solena Beach.

 

san diego17

 

 

Le 13 décembre :

Arrivée sur San Diego, très grosse ville, là on se sent déjà au Mexique. On tourne un peu dans la ville et on découvre le tout petit parc national de Carillo, au bout de Point Loma. La route est bordée de cimetières militaires en pierre blanche. Il y a des points de vues magnifiques sur la baie de San diego.

Le soir, on se trouvera un super bivouac près de la Marina, avec vue sur le fameux pont de San Diego, on y verra les avions décoller depuis l’aéroport. En fait c’est un parking de restaurant très chic à qui nous avons demandé l’autorisation de passer la nuit.

  san diego18

 

san diego19

 

Le 14 décembre :

Matinée corvée : grosse lessive avant de passer la frontière mexicaine.

L’après-midi, on s’occupera de l’achat des cadeaux de Noël des enfants.

Le soir, bivouac au Walmart.

Nous n’avons pas vraiment pris le temps de visiter la ville car nous souhaitons rattraper nos amis Audrey et Gaël (lapierrequiroule) et Maureen et Kevin (levoyagededudu) qui ont déjà passé la frontière avant nous. On aimerait passer les fêtes de fin d’année tous ensemble, alors nous ne devons pas traîner.

 

san diego20

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 20:33

Du 2 au 6 décembre 2012

 

Le 2 décembre :

Nous arrivons à l’ouest de L.A. et partons directement découvrir le Getty Center, le musée du milliardaire J-Paul Getty qui constitue l’un des complexes culturels les plus importants au monde, de l’art venu de tout pays (peintures, sculptures, photos…). Cette imposante construction de verre (qui réfléchis la lumière) et de pierres d’Italie, perché sur la colline, est visible à des kms à la ronde. Implanté sur 87000km2 dans des jardins de 45ha, c’est l’œuvre de l’architecte Richard Meier.

 

los angeles

 

Nous sortons du musée en début d’après-midi et partons découvrir le cœur de LA en camping-car : on roule sur Sunset Boulevard qui traverse les quartiers de Bel-air et Beverly Hills, puis sur Hollywood Bvd.

 

los angeles1

 

Le soir, la recherche du bivouac sera un peu laborieuse, il faut juste bien comprendre les panneaux des rues qui expliquent les horaires pour stationner car les rues sont nettoyées 1x/sem. En dehors donc de certaines restrictions, on paye le parcmètre en journée jusque 20h et c’est ensuite gratuit la nuit.

Nous nous garons donc sur le boulevard, assez bruyant, mais bon, on est à LA !!!

 

 

Le 3 décembre :

Après une longue réflexion, on se fait un grand plaisir et on se laisse tenter par Universal Studio Hollywood. Construit à côté des véritables studios, c’est avant tout un parc à thème qui permet d’expérimenter de nombreuses attractions basées sur des films célèbres.

Une attraction de 1h permet de voir comment on monte les décors, réalise les trucages,… tout ça dans les vrais studios à bord d’un petit train, le Studio Tour. On pourra voir les décors de la maison de Psychose, le Boeing 747 explosé de La Guerre des Mondes, le quartier de Desperate Housewives , le décor de Jurassic Park et des dents de la mer. Mais ce petit train réserve aussi des surprises car on vit le tremblement de terre de San Fransisco comme si nous étions dans le métro et que tout s’écroulait, une attaque en 3D par un T-Rex et King Kong, une inondation et on se retrouvera coincé dans le tombeau de la momie. Les effets spéciaux de tout ça sont très impressionnants !!!

 

los angeles5

 

los angeles6

 

Les attractions que l’on a pu faire sont incroyables aussi, Vatea n’a d’ailleurs pas toujours apprécié les sensations :

-The Simpson Ride : notre préférée, calé dans un fauteuil qui secoue dans tous les sens, on aura l’impression de vivre dans une montagne russe de Krustyland.

 

los angeles2

 

los angeles3

 

-Shrek 4D

-Terminator 3D

-Transformers 3D : ces 3 attractions se font sur des sièges dynamiques avec lunettes 3D.

-Revenge of the Momy : une montagne russe démentiel qui part aussi en arrière.

-House of Horrors : se fait à pied, avec de vrais acteurs qui surgissent de l’ombre couteau à la main, tellement flippant qu’on est tous sortis par la sortie de secours !

-Water World : spectacle de 45min d’après le film de Kevin Costner, dans un décor de fin du monde. Pas mal de chouettes cascades.

 

los angeles4

 

En fin de journée, on s’est baladé à l’extérieur du parc, le long des boutiques et restos attenants, très animés et colorés.

 

los angeles7

 

La bonne surprise c’est que nous avons été autorisés à rester pour la nuit sur le parking surveillé du parc. Du coup nos 20$ ont été bien amortis et nous avons passé une nuit tranquille.

 

 

Le 4 décembre :

D’après mes guides de voyage, certains musées sont gratuits le 1er mardi du mois, cool, ça tombe bien c’est aujourd’hui !

On a commencé par le Page Museum At The La Brea Tar Pits, très apprécié des enfants car on y voit des mammouths animés, des squelettes de toute sorte et le labo des chercheurs. La particularité de ce musée c’est qu’il est situé sur une zone marécageuse où l’asphalte suinte depuis des milliers d’années. A l’époque de la préhistoire, des animaux s’engluaient dedans, c’est pour cela qu’aujourd’hui on retrouve leurs ossements incroyablement bien conservés et que du coup, on y a créé un musée.

En quittant le site, nous passons devant l'hôtel de "Pretty Woman".

 

los angeles8

 

los angeles9

 

los angeles10

 

Dans l’après-midi, nous avons visité le grand musée d’histoire naturelle, on en est toujours fan et en plus aujourd’hui il est gratuit. Ce musée est immense, 3 niveaux. On y trouve bien sûr des squelettes de dinosaures, des animaux empaillés mais très bien mis en scène, un vivarium-terrarium avec mygales, serpents et autres bêbêtes, un atelier créatif pour les enfants, des objets amérindiens, une impressionnante collection de minéraux, une expo sur les oiseaux…

 

Après cette journée très enrichissante, on part admirer dans la soirée le fameux Hollywood inscrit en grosses lettres sur la colline et non loin, le point de vue aménagé qui domine L.A.

 

On passera la nuit toujours sur un boulevard, pas génial les bivouacs à L.A.

 

los angeles11

 

los angeles12

 

los angeles13

 

los angeles14

 

los angeles15

 

los angeles16

 

 

Le 5 décembre :

Direction Griffith Park, le plus grand parc municipal du monde : collines, canyons, bois, sentiers de rando, pistes cyclables, équitations, zoo, musée et l’Observatoire.

On y arrive le matin, en se garant sur le parking gratuit de l’observatoire, situé tout en haut du parc. La vue sur LA est superbe depuis les terrasses de l’observatoire, mais seulement le matin car très vite la ville se rempli d’une épaisse brume liée à la pollution.

L’entrée pour le visiter  est gratuite, mais comme il n’ouvre qu’à 13h, nous ferons de l’école en attendant.

L’observatoire présente des expos et animations intéressantes sur la découverte spatiale (mission Apollo), un vrai pendule de Foucault qui montre que la terre tourne bien autour de son axe (et ce en 24h, n’est-ce pas Pierre ?). On peut voir aussi les différentes phases lunaires et solaires, les phénomènes d’éclipses et marées, éruptions solaires. Présentation de météorites, du système solaire, les planètes, un sismographe… Vraiment sympa !

 

los angeles17

 

los angeles18

 

los angeles19

 

los angeles20

 

En milieu d’après-midi, nous retournons au point de vue d’hier pour avoir une photo du jour.

C’est aussi l’occasion de parcourir Muholland Drive, la route où se situe toutes les villas de stars. Nous n’avons bien entendu pu voir que les portails bien barricadés. La visite guidée proposée par les tours operators de LA étant bien trop chère et surtout une belle arnaque, vu que l’on ne voit pas grand-chose.

 

Sur le trajet, le plus intéressant a été notre halte dans l’une des casernes de pompier. Très sympa, on a eu droit à une visite du camion et ils nous ont rempli les réservoirs du camping car.

 

los angeles21

 

Le bivouac de cette nuit sera plutôt bien et tranquille, à El Cerrito Pl (merci les Dudu), une rue perpendiculaire à Hollywood Bvd. On fera donc pendant la soirée une balade sur le boulevard. Passage obligé sur le « Walk of Fame », les étoiles des stars sur plus d’ 1 km de chaque côté des trottoirs. Le Grauman’s Chinese Theater, le cinéma le plus célèbre du monde, c’est là qu’on lieu la plupart des grandes premières, classé Monument Historique. Devant on peut y voir les empreintes des stars les plus emblématiques.

 

los angeles22

 

los angeles23

 

los angeles24

 

los angeles25

 

los angeles26

 

los angeles27

 

Le 6 décembre :

On quitte le cœur de LA pour Venice Beach, connue pour son skatepark, le Ocean Front Walk et le Muscle beach (centre de musculation en pleine air où Schwarzenegger venait s’entraîner). Le long de la balade, on trouve les tee-shirts les moins chers de Californie, des babioles pour touristes et des magasins de plantes médicinales en vente libre (hum hum hum).

C’est le lieu de RDV des artistes et marginaux, pas mal de homeless aussi.

Mais Venice ne se résume pas qu’à ça, il y a de très beaux quartiers du côté de la Marina où d’ailleurs nous retrouverons par hasard nos amis Audrey, Gaël et Jules. On passera la nuit dans une rue de la Marina, très tranquille. 

 

los angeles28

 

los angeles29

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 04:07

Du 24 novembre au 2 décembre

 

 

Le 23 et 24 novembre (Santa Cruz) :

Nous sommes partis de San Fransisco dans la soirée, on s’est très vite rendu compte que des bivouacs en bord de plage sur la côte Californienne seraient difficiles à trouver. Il y a beaucoup de State Beach, ce sont des zones protégées gérées par l’état, en général l’entrée est payante et il est rarement possible d’y stationner de nuit. Les campings des State beach sont eux hors de prix pour des prestations très pauvres, mis à part la vue sur l’océan, il faut compter entre 40 et 60$.

Après donc quelques désillusions sur la route, on finit par atterrir à Santa Cruz. On trouvera un bivouac dans une petite rue résidentielle tranquille juste en face de la plage.

Le lendemain, on admirera les surfeurs non loin du phare faisant office de surfing museum au bord d’une falaise. On ira ensuite se garer en face du boardwalk, le parking coute 5$ pour toute la journée. On fera une lessive puis on ira se balader sur la jetée et dans le boardwalk, sorte de petit parc d’attraction très animé en face de la plage.

Nous partirons ensuite vers Marina pour y faire des courses et stationner au Walmart pour la nuit.

 

santa cruz

 

map sf a la

 

santa cruz1

 

santa cruz2

 

santa cruz3

 

santa cruz4

 

 

Le 25 novembre (Monterey et Carmel) :

Monterey, c’est une baie qui abrite un canyon sous-marin profond de 4000m, c’est pour cela que cette zone est un grand sanctuaire marin d’une incroyable richesse : loutre, otaries, éléphants de mer, phoques et une kyrielle de poissons de toutes sortes, ainsi que des baleines grises et bleues suivant la saison, elles partent du Canada pour les eaux chaudes du Mexique.

L’aquarium de Monterey est très réputé d’ailleurs, les chercheurs possèdent le robot performant Alvin, le sous-marin qui a photographié l’épave du Titanic.

Monterey c’est aussi la ville chère à l’écrivain John Steinbeck.

On se baladera à Fisherman’s wharf, cette jetée en bois est composée d’anciennes maisons de pêcheurs toutes reconverties en boutiques et restos où l’on propose la fameuse Clam Chowder (soupe de poisson) servie dans un pain creusé, hummm délicieux. Tout au bout du Wharf, les otaries et pélicans se prélassent au soleil attendant les déchets des pêcheurs. Théo fera la connaissance de charmants Aras.

Un peu plus tard dans la journée on se rendra  à Pacific Grove pour aller voir le Monarch Grove Butterfly Sanctuary : de octobre à mars, des dizaines de milliers de papillons monarches se regroupent le long de la côte californienne dans les eucalyptus pour hiberner. Ils naissent au Mexique et viennent ici pour se reproduire avant de mourir.

Dans la soirée, nous arrivons à Carmel, un repaire de millionnaire, tout ici est richesse et prospérité, la ville est aussi protégée que l’Acropole. On y interdit les néons, les panneaux publicitaires, les feux de signalisation et même les boîtes aux lettres car c’est trop laid !!! On y interdit aussi de marcher en talons aiguilles et de manger une glace dans la rue, mais Clint Eastwood supprima cette interdiction aberrante lorsqu’il fût le maire en 1986. Il habite toujours Carmel.

Nous visitons donc cette ville de riche avec ses jolies boutiques et apercevons même une horloge Rolex géante sur le trottoir.

Pour la nuit, on se posera dans la rue, en face d’une association religieuse. Nous n’aurons aucun souci, mais des amis voyageurs se sont fait virer de la ville par 2 fois ! Il n’est donc pas bon de rester à Carmel avec un camping-car…

 

monterey

 

monterey1

 

monterey2

 

monterey3

 

monterey4

 

monterey5

 

3 Carmel

 

 

Le 26 novembre (Big Sur) :

Nous profiterons un peu de la plage de Carmel avant de quitter la ville, elle très agréable, sable blanc, surfeurs et même quelques dauphins aperçus au loin.

Direction ensuite Big Sur. La route est magnifique le long de la côte. Big Sur est une région très préservée, d’un côté les falaises et les criques rocheuses battues par les vagues du pacifique et de l’autre des forêts de séquoias. Ici c’est la nature à l’état pur.

On fera un arrêt dans un State Park pour avoir de l’eau à remplir dans les cuves et pour vider les eaux usées du cc (ici on dit Dump).

On ira ensuite sur une belle plage sauvage, les algues ici sont géantes.

On passera sur le Bixby Creek Bridge (pont construit par des prisonniers)

et on apercevra le Point Sur Light, un vieux phare sur une presqu’île reliée à la côte par une langue de sable.

La nuit arrive et nous nous arrêterons à San Simeon sur le bas côté de la route, c’est un Vista Point qui donne une vue sur l’océan. Il y a du vent mais nous passerons une bonne nuit. Nous serons gentiment réveillés par le sherif qui nous indiquera avec le sourire que normalement nous n’avons pas le droit de dormir là (merci Monsieur on s’en va !).

 

big S

 

big S1

 

big S2

 

big S3

 

 

Le 27 novembre (San Simeon et Pismo Beach) :

Comme prévu, nous allons nous promener dans le sanctuaire des éléphants de mer, un peu avant San Simeon. Ici se trouve la plus importante colonie de la côte Ouest des USA, ils sont installés sur la plage depuis 1990. On les observe depuis une longue promenade en bois qui surplombe la plage. De décembre à janvier, c’est la période où les mâles s’affrontent pour la dominance. Ils se jettent l’un contre l’autre à gros coups de boules, tout de même 2tonnes de masse graisseuse. Tout ça pour se retrouver à la tête d’un harem de 50 femelles.

Nous arriverons vers midi à Pismo beach et allons nous garer dans un joli state park au bord de la plage qui fait aussi campground. C’est un peu trop cher pour nous, mais on sympathise avec des canadiens et on reste là pour manger. Comme nous n’avons pas payé, on file se garer en ville pour se balader sur le pier (la jetée) et les boutiques alentours.

En soirée, grosse galère, on se fera virer de 2 walmart, sur la côte, les camping-cars ne sont pas bien tolérés par l’enseigne plutôt réputée pour ses bivouacs. Lassé, énervés et surtout fatigués, on finira carrément sur le bord de la highway 1, l’autoroute !!! Une nuit bruyante, vous imaginez…

 

san simeon

 

san simeon1

 

san simeon2

 

pismo1

 

pismo

 

pismo2

 

Le 28 novembre (Los Alamos, Los Olivos) :

Avant de partir, petite visite dans un autre repaire de papillon monarches à Pismo Beach. Ils seront bien plus visiblement que la dernière fois, ils s’agglutinent par milliers sur une branche pour se tenir chaud.

Arrêt à Los Alamos, un trou paumé à l’ambiance Western, mais on y trouve un hôtel historique, l’Union Hôtel, où a été tourné le clip de « Say, say , say » chanté par Paul Mc Cartney et Mickaël Jackson. Mickaël ayant eu un coup de cœur pour la région, il acheta une demaure et les collines alentours à Los Olivos pour en faire un parc d’attractions « Neverland ».

Lorsque nous nous y sommes rendus, il ne restait plus rien que la baraque des gardes du corps derrière le portail, des petits mots écrits un peu partout par les fans et on devinait l’ancienne plaque où devait être écrit le nom du ranch Neverland. Je ne suis pas une grande fan de M.J., mais je dois que ce fût quand même un grand personnage et que me trouver devant sa propriété m’a sacrément émue.

Fin de journée, nous roulons vers Santa Barbara, le temps se gâte, il pleut.

Après un passage au visitor center, on apprend qu’aujourd’hui il y a une fête dans State street, vertèbre de la vieille ville avec de jolies boutiques et quelques vieux édifices en adobe, traces du passé espagnol.  En fait ce sont des animations pour célébrer l’arrivée de Noël, c’est étonnant 1 mois avant, mais tant mieux, on profitera d’une balade très sympa dans les petites ruelles décorées, chants de Noël, chocolat chaud, petits hors d’oeuvres et pop corn sont distribués gratuitement dans toute la rue. On pourra même faire une photo polaroïd souvenir avec le père Noël .

Le soir tombe et après une longue recherche dans la ville, nous trouvons un bivouac sympa face à l’océan sur le Shoreline (avant Cabrillo Bvd et le Wharf) et dont aucun panneau n’interdit le stationnement de nuit. La route n’est pas trop bruyante. On y passera 2 nuits.

 

6 Los Alamos et Los Olivos

 

6 Los Alamos et Los Olivos1

 

 

Le 29 novembre (Santa Barbara) :

Pour les fans de la série pour ménagère de plus de 40 ans, vous serez déçus car nous sommes restés 3 jours dans Santa Barbara et 3 jours de … pluie !!! Les photos ne sont donc pas une réussite. C’est dommage car c’est une jolie ville résidentielle pleine de charme, un joyau parmi les cités américaines,  réputée pour son climat très doux (sans blagues !) et sa qualité de vie. Il y règne une atmosphère jeune et décontractée. Plusieurs stars y vivent mais aussi pas mal de SDF qui sont ici bien tolérés et dont des associations s’occupent.

Comme le temps n’est pas de la partie, on fera donc un peu de CNED avant d’aller voir Courthouse, un petit palais bâti en 1929 dans un style hispanique et qui sert aujourd’hui de tribunal. Il y a de superbes fresques à l’intérieur, des portes sculptées, des peintures et un très beau jardin.

Pour la suite de la journée, nous passerons devant la Mission de Santa Barbara, la 2ème mission fransiscaine de Californie. C’est la route qui mène au musée d’histoire naturelle. J’ai lu dans mon guide qu’un squelette entier de baleine trônait devant le bâtiment, je voulais y emmener les enfants, et là, bonne surprise, aujourd’hui le musée est occupé pour un marché d’artisanat, il est donc ouvert gratuitement et en plus ils nous offrent des tickets pour le petit aquarium situé sur le Wharf. Génial, on profite du musée, du marché et de l’aquarium !!! La journée sera donc super agréable malgré le temps. Les enfants se régalent toujours autant de voir les animaux empaillés en vitrine, les squelettes de dinosaures, mamouths et tigres à dents de sabre. Nous auront aussi la chance de voir des rapaces apprivoisés et de pouvoir les toucher.

Le soir nous retournons sur notre bivouac de la vieille.

 

santa B

 

santa B1

 

santa B2

 

santa B3

 

santa B4

 

santa B5

 

santa B6

 

santa B7

 

santa B8

 

santa B9

 

santa B10

 

santa B11

 

santa B12

 

Le 30 novembre (Santa Barbara et Malibu) :

Le matin, nous irons au petit aquarium situé sur le wharf, le TI Warner Sea Center. Très apprécié des enfants car ils peuvent toucher des bébés requins, des étoiles et limaces de mer, des crabes… Ils pourront aussi pêcher grâce à un petit système qui remonte directement du fond marin jusque dans le musée.

Nous irons ensuite vers Malibu à Zuma Beach et les autres plages qui longent cette zone. C’est un coin bondé de surfeurs, on y verra là aussi des dauphins. On reconnait les postes des lifeguards de la série « Alerte à Malibu ».

Mais dans l’ensemble, Malibu est plutôt décevant, rien d’extraordinaire, la plupart du littoral est privé car les villas de riches se sont accaparé les plages (Steven Spielberg, Mel Gibson, Tom Hanks, Robert Redford, Sting, Pierce Brosnan, Dustin Hoffman, jennifer Aniston…).

Comme nous sommes aux portes de Los Angeles et que le soir tombe, nous cherchons un bivouac pour la nuit dans Malibu, on trouve une rue tranquille devant des villas qui bordent la plage.

 

Le 1 décembre (Malibu) :

 

Matinée CNED sur une plage de Malibu (y a pire comme école), puis baignade pour tout le monde.

Le soleil est timide mais l’eau est bonne. On admire les surfeurs et les enfants s’éclatent dans le sable.

Le soir, on retournera au bivouac de la vieille.

 

malibu

 

malibu1

 

malibu2

 

malibu3

 

malibu4

 

Le 2 décembre (Malibu et L.A.) :

 

Avant de quitter Malibu et de pénétrer au cœur de Los Angeles, on se fera une balade sur la plage prisée des milliardaires, Carbon Beach. Il y a juste un petit passage qui permet l’accès à la plage (la loi les y oblige), sinon elle est entièrement bordée de grosses villas, la plupart sur pilotis.

 

Nous entrons à L.A. en fin de matinée et partons de visiter le Getty Center Museum.

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 04:55

Du 15 au 23 novembre 2012

 

Découverte de San Fransisco by night car depuis Yosemite, nous avons roulé, mais avons fait un arrêt pour la lessive et les courses.

Nous entrons dans la ville par le Bay Bridge tout illuminé, on aperçoit les grattes-ciel mais SF, malgré sa superficie et sa population, reste néanmoins très aérée et agréable à vivre.

On y passera 8 jours !

 

Un peu d’histoire (made in Routard) :

-SF fût la ville symbole de la libération hippie.

-c’est une ville propice aux tremblements de terre car elle est située sur la grande faille de l’océan Pacifique, la faille de San Andreas. C’est donc une région tectonique instable.

Le grand tremblement de terre de 1906 et l’incendie qui s’ensuivit ravagea toute la ville. Depuis, les bâtiment sont construits aux normes antisismiques.

-c’était aussi le pays de l’or. En 1848 on y découvrit une grosse pépite et voilà que SF pousse comme un champignon. Golden Gate, le nom du mythique pont, veut d’ailleurs dire porte de l’or.

-ville très tolérante, d’une grande diversité culturelle. Elle est l’espérance d’une vie meilleure pour les minorités ethniques et sexuelles.

fisheret marina1

-la prison d’Alcatraz, surnommée The Rock, se visite. On y accède en bateau, compter une demi-journée. Mais nous n’avons pas fait l’excursion, jugée trop chère pour nous 4 (80$).

C’est là que fût enfermé Al Capone et bien d’autres.  5 détenus réussirent à s’évader mais on ne sait si leur corps furent emportés par les courants froids ou s’ils sont vivants.

 

-Le Golden Gate Bridge : le plus célèbre des ponts suspendus, long de 2737m (1280m pour la partie suspendue), il enjambe la baie de SF depuis 1937. Chaque semaine, 2tonnes de peinture au minium sont nécessaire pour un entretien ininterrompu de la structure métallique. Par mauvais temps, le pont peut vasciller de 7m. Il détient malheureusement le record de suicides aux USA. presidio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grâce à Maureen et Kevin (le voyage de Dudu), passé par ici il y a qq semaines, nous aurons un bivouac sympa et gratuit, le parking de la Marina Green. Vue panoramique sur le Golden Gate Bridge et la prison d’Alcatraz. On y retrouvera d’ailleurs Gaël, Audrey, Jules et la maman d’Audrey venue les rejoindre pendant 10 jours.

 

 

fisheret marina

 

fisheret marina2

 

SF étant réputée pour ses incroyables rues en pente, il était évident pour nous de découvrir la ville à pied ou en transport en commun. Un pass permet d’avoir un meilleur tarif et d’avoir un accès illimité aux bus, tramways et même le fameux cable-car (voir plus loin).

 

 rues pentues 

 

rues pentues2

 

Au niveau du temps, on n’a pas été trop chanceux, mais c’est assez courant à SF, alternance de pluie, brouillard et soleil.

 

Notre bivouac sur la Marina est géographiquement bien situé, vue on ne peut plus sympa, supermarché en face, toilettes à disposition, accès rapide aux bus et une agréable balade à pied nous amène au quartier Fisherman’s Wharf. Pas mal de boutiques attrapent touristes mais aussi l’incontournable Pier 39 (jetée 39) où une colonie d’otaries à élu domicile. On y trouve aussi un micro village de boutiques avec des maisonnettes en bois toutes colorées qui s’avancent sur l’océan et pas mal d’animations. De là partent un bon nombre de trams et le cable-car.

 

pier 39

 

pier-391.jpg

 

Le dimanche matin, nous assisterons à la messe en Gospel de la Glide Memorial Church, incroyable les célébrations à l’Américaine, un vrai show !!! Tout le monde chante grâce à l’écran géant sur lequel défile les paroles.

C’est en fait une petite église de quartier très active dans l’aide aux SDF, mais aussi célèbre pour son atmosphère « Gay Friendly ». Elle fût d’ailleurs à l’affiche de « A la poursuite du bonheur » avec Will Smith.

 

church

 

Les autres jours, nous ferons la découverte de la ville quartier par quartier :

 

-la Marina et Pacific Heigts : le quartier le plus cher, le plus chic et le plus huppé de SF. C’est là que se trouve le Presidio, un parc de 66 ha à la pointe du Golden Gate Bridge. Occupé par les militaires jusqu’en 1994 c’est un emplacement stratégique pour surveiller la baie. Tout au long du parcours,  très belle vue sur le Golden Gate, entre les pins, les cyprès et les eucalyptus, ainsi que les anciennes baraques militaires. Du côté de Baker beach, on a même pu observer des dauphins. C’est aussi là que Kim Novak se jette à l’eau dans le film d’Hitchcock « Sueurs froides ».

 

presidio2

 

presidio3

  presidio1

 

-la ligne F : ligne de tram historique avec ses voitures venant des 4 coins du pays, elle relie Fisherman à Castro et traverse Market. C’est la ligne que nous avons le plus utilisée.

 

SF2

 

-Union Square et Market : quartier des grands magasins.

 

-Russian Hill : l’un des quartiers les plus élevés et les plus pentus de la ville, où on d’ailleurs été tourné « Bullitt » avec Steve McQueen. La rue la plus pentue fait tout de même 31%. On y trouve aussi la rue la plus tortueuse du monde Lombard Street (the crookedest street). Mais c’est aussi un coin très chic avec de belles maisons victoriennes et le musée du cable-car.

 

rues pentues1

 

SF

 

-Downtown : que nous avons vu en nous rendant à la Glyde Memorial Church. Beaucoup de SDF dans cette zone.

 

-Chinatown : quartier très animé, coloré, surpeuplé. Beaucoup de resto chinois évidemment, on s’est fait un petit sushi bar. Mais aussi des boutiques détaxées. La chinatown Gate vaut le coup d’œil.

chinatown

 

chinatown1

 

 

 

-Financial District : quelques beaux specimens architecturaux comme la Transamerica Pyramid, le building le plus haut de la ville (260m).

 

  SF21

 

-Haight Ashbury : l’ancien hippyland (on peut y voir notamment la maison de Jimmy Hendrix). On peut y admirer d’élégantes demeures victoriennes. De Alamo Square, vue sur les buildings de SF et surtout sur l’alignement des fameuses Seven Painted Ladies.

 

-Castro : centre de la communauté Gay.

 

castro2

 

 

-Mission : quartier latino, nous l’avons pas mal parcouru, visite de la mission Dolores, passage devant la maison bleue de Maxime Le Forestier (oui oui la vraie, celle où il passa un été avec ses copains) et balade dans les rues où l’on peut admirer pas mal de peintures murales plutôt militantes.

 

castro3

  castro

 

  castro1

 

-du côté de Cliff House, à Point Lobos et vers le California Palace of the Legion of Honor, il y a une vue magnifique sur les falaises, le Pacifique, les seals Rocks et les Sutro Bath. Les couchers de soleil sont superbes. La promenade dans ce parc (Land’s End) peut se prolonger vers China Beach et le Golden Gate Bridge.

 

  point lobos

 

point lobos1

 

Mais le point fort de toutes ces découvertes, surtout pour les loulous, est la montée dans le fameux cable-car, seul système mobile au monde classé Monument Historique. Il n’y a pas de moteur à l’intérieur, ils sont tractés le long des rails par des câbles continuellement en mouvement que l’on peut voir fonctionner au musée du cable-car.

Nous avons pris la ligne Powell-Hyde, la plus emblématique de la ville, elle empreinte les rues les plus pentues. Pour vivre le truc à fond, on s’est placé à l’avant, debout sur le marche pied, quel frisson !!!

 

cable car

 

cable car1

 

Le 22 novembre, c’est Thanksgiving : nous partons avec nos amis français au nord de la baie de SF, c’est d’ailleurs le Golden Gate National Park. Traversée donc à 2 camping-cars du Golden Gate et arrêt à Vista Point au Visitor Centor pour un point du vue sensationnel sur le pont et tout SF.

 

vers muir

  

Ensuite nous ferons un petit saut à Muir Beach Overlook, toujours pour une vue spectaculaire sur le Pacifique, puis la jolie plage de Muir Beach.

 

vers muir1

 

vers muir2

 

Nous remontons un peu plus vers le nord, à Stinson Beach pour y passer l’après-midi, superbe plage  de 1 mile. Au programme, farniente, baignade et jeux de plages.

 

vers muir3

 

vers muir4

 

Le soir nous repartirons à la pointe sud, la route est superbe, nous assisterons au coucher du soleil, puis nous trouverons un bivouac à Point Bonita, endroit sauvage du National Park, la vue sur SF et le Golden Gate de nuit est magique.

 

vers muir5

 

vers muir6

 

vers muir7

 

Le matin, Audrey et Gaël iront vers Muir Woods et nous irons visiter le phare de Point Bonita, les anciennes baraques militaires, puis Rodeo Beach avant de reprendre le pont et commencer notre lente descente le long de la côte californienne. Nous assisterons au coucher de soleil sur la plage, puis nous tracerons vers Santa Cruz.

 

  

vers muir8

 

 vers muir9

 

vers muir10

 

vers muir11

 

vers muir12

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 23:14

Du 12 au 14 novembre 2012

 

articles-usa_canada-1850.JPG

 

map vers yosemite

 

Yosemite-National-Park-map-California 

 

Yosemite (prononcé Yosémiti) est un parc où se mélange glaciers, roche de granit, vallée, cascades, torrents, rivières et forêts de séquoias géants.

Le cœur de Yosemite, la vallée, regroupe les principales infrastructures (hôtels, restos, musées, magasins…), un service de navettes gratuites, des pistes cyclables, tout est très bien organisé.

Le parc regorge d’animaux sauvages, l’ours est très présent ici, il faut être prudent et ne pas laissé trainé de nourriture, des pumas, lynx, coyottes, biches, cerfs, …

Comme de coutume, notre arrivée sur Yosemite se fait dans la soirée. Nous arrivons par le sud et allons bivouacer sur le parking de curry village dans la vallée. On restera là durant 2 nuits sans soucis alors que le campground est juste à côté.

Notre visite du parc se fera pratiquement sous la neige ce qui rend le site encore plus majestueux.

Nous resterons dans la vallée car malheureusement la route qui mène vers les hauts plateaux (la tioga road) est fermée l’hiver, ainsi que celle qui mène au glacier. On est un peu dégoutés mais bon, l’hiver arrive et on estime avoir eu beaucoup de chance au niveau du temps dans tous les parcs.

 

yose2

 

1er jour : nous ferons une balade dans le village et ferons en camping-car la route en boucle pour repérer un peu les lieux. Petit arrêt sur la plaine de la vallée pour faire des bonhommes de neige et contempler El Capitan, un immense monolithe de granit (1077m), grand rendez-vous d’alpinisme. Depuis un point de vue, nous verrons aussi tout au loin Half Dôme qui surplombe l’est de la vallée avec ses 1450m de haut.

 

yose21

 

yose22

 

yose23

 

L’après-midi nous partons vers Mirror Lake. Mais étant donné que nous sommes à l’automne, les cascades, rivière et petit lacs ne sont pas au plus haut de leur volume. C’est après la fonte des neiges, au printemps que le parc est le plus spectaculaire. Mirror Lake est donc asséché.

 

 yose24

 

yose25 

 

2ème jour : nous nous levons tôt pour faire une grande rando de 5h (8km) vers Vernal et Neveda Falls. Un sentier magnifique  qui grimpe,  mais l’effort est largement récompensé par les vues magnifiques que le paysage offre. Nous empreintons le sentier de Mist Trai pour l’aller, un chemin abrupt qui longe la rivière Merced, mène à une passerelle de bois, puis nous fait escalader 600 marches taillés dans le granit. Enfin, nous atteindons les premières chutes Vernal, 97m de haut. A leur pied on peut mène apercevoir des bloc de glace dans les rivière et quelques stalactites.

 

yose26

 

yose27

 

yose28

 

On poursuit notre chemin, on arrive sur une partie de la rivière qui est complètement gelée, les enfants s’amuseront à y faire du patin. Le sentier devient vraiment très glissant et difficile d’accès, au bout d’un moment, après avoir aperçu au loin les chutes Neveda ‘181m de haut), on décide de rebrousser chemin et de redescendre par le sentier John Muir Trail. C’est presque pire au niveau de la glace, tout le monde a droit à quelques gamelles ! Malheureusement, la batterie de notre Nikon est à plat, donc pas de photos des vues magnifiques sur Nevada Falls depuis les sommets.

 

yose29

 

yose210

 

 

L’après-midi, nous irons voir les chutes de Yosemite d’une hauteur totale de 739m, elles se divisent en 3 chutes. Nous ne verrons que les plus basses. Mais rien de grandiose vu la saison, elles sont taries.

On appréciera néanmoins la balade au milieu des séquoias géants.

On verra de nombreuses biches et pour le plus grand plaisir de Vatea un lynx passera devant le camping-car juste au moment du gouter. Notre manque de réactivité fera que la photo ne sera pas très révélatrice.

 

yose211

 

yose212

 

yose213

 

On terminera par une balade en navette dans tout le parc avant de reprendre la route car pour notre 3ème bivouac sur le parking du lodge, les rangers nous prieront d’aller au camping. On décide donc de quitter Yosemite pour rouler vers San Fransisco. On s’arrêtera la nuit dans un village devant un petit musée.

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 05:57

Du 9 au 12 novembre 2012

 

Depuis la Death Valley, nous voilà sur la route pour le parc où se trouvent les fameux Sequoïas géants. Nous sommes toujours en compagnie de nos amis Audrey, Gaël et Jules.

Nous en rêvions du Général Sherman, un séquoïa âgé de 2500ans, avec ses 11m de diamètre et 84m de haut.

La route étant longue, nous faisons une première halte à quelques km du Lac Isabelle. L’endroit est sympa, il y a de drôles de cactus.

 

  vers sequoia

 

Le matin, nous nous mettons en route, en décidant de ne pas suivre les indications du GPS qui nous fait contourner la Sequoia National Forest, mais plutôt de la traverser carrément. On se dit que ça doit être plus joli que l’autoroute.

En effet, la route est magnifique : lacs, cours d’eau, rochers, montagnes… Le cadre inspire Gaël pour une petite pêche avec les enfants en début d’après-midi.

 

vers sequoia1

 

Mais il fait sacrément froid ! Quel décalage avec les jours précédents. On ressort bonnets et gants !

On comprend qu’en quittant la Death Valley la veille, nous avions bien vu la neige arriver, les sommets en sont recouverts. Pierre est tout fou, il y a de la neige sur les côtés de la route.

Mais plus on avance, plus la neige semble abondante. Je ne suis pas rassurée, Audrey non plus.

On continue d’avancer, en suivant nos amis, quand on finit par s’enliser dans la bonne poudreuse toute fraîche. Gaël recule son camping car pour essayer de faire demi tour mais les roues partent dans tous les sens en s’approchant dangereusement du ravin.

 

vers sequoia2

 

Nous réussissons à faire demi-tour derrière Gaël, puis c’est à son tour de faire la pénible manœuvre.

On a plus qu’à passer par un autre chemin, mais après plusieurs dizaines de km, c’est la glace que nous rencontrons, impossible pour nous de passer.

Nous serons finalement obligés de faire un très grand détour par la ville de Bakersfield. On en profitera donc pour faire les courses au Walmart tous ensemble.

Cette journée nous aura tous exténué. On repart trouver un bivouac dans la nature.

On atterrira sur un petit parking au bord du lac Wood, non loin de l’entrée du parc de séquoïa. Ce qui nous évite les frais de camping.

 

vers sequoia3

 

Le matin, nous arrivons donc à l’entrée du parc et là, déception, nous ne pouvons pas rentrer !!!

Il y a de la neige et sans chaînes on ne peut pas y accéder. De plus, des travaux ne permettent pas aux véhicules de plus de 21 feets de passer. Bref, rien à faire, on a plus qu’à pleurer !!!

On vient de perdre 1 journée dans la forêt sous la neige pour accéder au parc et maintenant qu’on y est, après tout le mal qu’on s’est donné, on se fait refouler !!!

Le temps étant assez clément, on décide de retourner vers le lac wood pour pêcher. On trouvera un endroit sympa près de la rivière attenante au lac.

Vatea nous fera une petite chute dans l’eau.

 

vers sequoia4

 

vers sequoia5

 

Le soir, nous resterons pour un bivouac au bord de l’eau. Soirée arrosée pour les grands et franche partie de rigolade.

 

vers sequoia6

 

Le lendemain, nous partirons vers le parc de Yosemite, en prenant le risque de revivre la mésaventure de Séquoïa, la neige est toujours présente sur les sommets et nous ne sommes pas certains de pouvoir y rentrer.

Audrey devant aller chercher sa maman à San Fransisco dans quelques jours, ils partiront directement vers la côte ouest. On s’y retrouvera plus tard.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 04:58

Du 7 au 9 novembre 2012

 

Après notre séjour à Las Vegas, nous revoilà plongé dans la nature des parcs nationaux.

Death valley, paysage lunaire et désertique, est l’endroit le plus chaud et aride d’Amérique du Nord (+de 50° l’été). Les pluies y sont rares, mais heureusement l’eau invisible en surface est présente grâce à des failles en sous-sol. C’est pour cela que la vallée de la mort dénombre plus de 900 espèces de plantes et de nombreux animaux, principalement nocturne et dont la plupart vivent à des altitudes élevées, comme le mouflon, le puma, le coyotte, le lynx ou le lapin sauvage.

 

death-valley-map.gif

 

Nous arrivons dans le parc en soirée, pour ne pas déroger à la règle, et nous garons sur le parking du visitor center. Il y a ce soir un concert de country en plein air au camping juste à quelques mètres. On en profite donc et ça nous rend joyeux cette musique. Il fait chaud et doux, c’est agréable.

Plus tard, Gaël et Audrey nous rejoindrons. On restera tous ensemble durant les prochains jours.

 

  D Valley

 

 

Le lendemain, nous faisons la découverte du centre du parc :

 

-Zabriskie Point : cet endroit a été sublimé dans le film éponyme de Michelangelo Antonioni. Ce sont des collines plissées  en accordéon aux couleurs multiples.

 

D Valley1

 

-Badwater Basin : notre coup de cœur dans ce parc. A cet endroit, nous sommes au point le plus bas et le plus chaud de l’hémisphère occidental, à 86m au-DESSOUS du niveau de la mer. Un panneau accroché sur le versant de la montagne adjacente indique même le niveau de celle-ci.

Ce vaste bassin rempli de sel est tout ce qui reste de l’immense lac qui recouvrait autrefois la vallée. La croute de sel est tellement épaisse qu’on pourrait la confondre avec une étendue de neige.

Nous sommes aussi surpris par un vent chaud incroyable qui se lève et qui parfois nous fait perdre l’équilibre. Ca amusera beaucoup les enfants.

 

D Valley2

 

D Valley3

 

-Devil’s Golf Course : ce paysage est composé de blocs de sel déchiquetés au sein desquels le vent a taillé d’étranges sculptures. La route qui y mène est une petite piste très poussiéreuse, le camping-car en fera les frais.

 

D Valley4

 

 

-Artist’s Drive : route de 15km qui s’enfonce à travers les black mountains et laisse apparaître un paysage changeant où les nombreux dépôts volcaniques offrent un tableau multicolore.

Au retour du trajet, nous tomberons enfin sur Maureen, Kevin et leur chienne Dulka (blog : le voyage de dudu.overblog) avec qui nous communiquions depuis le départ du voyage. On se suivait souvent mais nous ne nous étions jamais retrouvés.

Nous passerons la soirée tous ensemble au camping du parc, Audrey, Gaël, leur fils Jules, Maureen, Kevin, Dulka et nous.

 

D Valley5

 

D Valley6

 

La journée suivante, « les dudu » comme on les appelle, partiront vers Las Vegas, nous continuerons à explorer le parc à 7.

 

-Mesquite Flat Sand Dunes : immense dunes de sable blanc. Elles sont l’œuvre des vents qui se rencontrent à ce point précis de la vallée, apportant grain par grain des fragments de roches des montagnes voisines. Un morceau de Sahara dans l’ouest Américain. Autant vous dire que les enfants et les grands enfants se sont régalés !

 

D Valley7

 

-Mosaic Canyon : canyon étroit et sinueux composé de roches polies comme du marbre. Nous avons écourté cette balade car le vent devenait trop froid et le ciel plus que chaotique, on comprendra plus tard que c’est la neige qui arrive !

 

D Valley8

 

Nous n’avons pas visité la partie nord du parc, il y a beaucoup de km pour y parvenir et certaines routes ne sont praticables qu’en 4x4. Nous aurions pourtant aimé faire The Racetrack, un immense lac salé asséché. On y trouve des traces sur des centaines de mètres de rochers qui glissent sur la surface. Phénomène surprenant. (Je mets une photo prise sur le net).

 

Death-Valley-6.jpg

 

 

Nous quittons ensemble le parc en fin de journée pour se diriger vers Sequoia National Park, où il nous arrivera des aventures rockembolesques… la suite bientôt.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 07:31

 Du 31 octobre au 7 novembre 2012

 

  vegas1

 

Las Vegas, sin city, ville du pécher avec son fameux « strip », le Las Vegas Boulevard qui signifie que l’on peut tout perdre et se retrouver à poil.

Nous appréhendions beaucoup l’arrivée dans ce lieu, après la tournée des parcs nationaux, le calme, la nature, le contraste est assez saisissant.

Eh bien, nous y avons passé 8 jours !!! Le record depuis le début du voyage. Plus les jours passaient et plus nous avions du mal à partir. Le strip nous a ensorcelé…

 

  Las-Vegas-Tourist-Map

 

Le 1er jour : nous sommes arrivés dans l’après-midi, mais stressés car il nous fallait trouver un endroit où stationner le camping-car et pouvoir y passer la nuit. Il y a un monde de fou dans Vegas, à n’importe quelle heure de la journée et tous les jours de la semaine. Pas facile donc de circuler avec un engin de 7m de long. Finalement nous trouvons un parking rapidement, à l’entrée du strip, derrière un Mc Do en face du Mandalay Bay. Un policier se trouve là justement et on lui demande si nous pouvons rester, oui aucun problème. On est donc posé et garer pour la nuit, super !

Nous voilà donc prêt à arpenter le boulevard, ses hôtels et ses casinos. On entre dans chacun d’eux pour admirer l’architecture, l’extravagance, on en prend déjà plein les yeux. Le Luxor, Le MGM, l’Excalibur, Le New-York New-York, Le Ceasar Palace…tous rivalisent de splendeur et d’originalité.

 

  vegas2

  vegas3

 

Le soir tombe et sous les milliers de néons qui s’allument, le spectacle est encore plus incroyable (il ne faut pas trop penser à ce que tout cela fait à notre planète). La balade continue en extérieur et nous assistons au ballet des fontaines du Bellagio, un des hôtels les plus prestigieux du strip. Nous poussons jusqu’au Caesar Palace et Flamingo en face et décidons de faire demi-tour car le strip est long et il n’est pas possible de tout faire en une fois. Demain, nous referons la balade en découvrant l’intérieur des autres hôtels. Sur le retour, on s’arrêtera à la boutique de m&ms les enfants adorent. Nous commençons à fatiguer, il est tard et les enfants ont faim. On rentre donc au cc.

 

vegas4

 

2ème jour : Las Vegas étant une grande ville, nous passons la matinée à chercher une roue de secours pour le cc car depuis que nous avons éclaté le pneu il y a quelques semaines, nous roulons sans pneu de rechange et ça craint. Malheureusement après avoir essayé plusieurs vendeurs, tous nous disent qu’ils n’ont pas notre dimension. On a plus de chance de la trouver au Mexique, on croise les doigts car si un problème survient, il faudra alors changer les 6 pneus !

De retour sur le strip, on continue notre découverte des hôtels et des casinos. On fera le Paris, le Mandalay Bay, le Flamingo, le Tropicana… Il y a pas mal d’animations dans les rues, des gens déguisés en personnage célèbre pour que la photo du touriste leur rapporte quelques dollars. En plus c’est Halloween !

Beaucoup d’hôtels proposent des animations gratuites, les plus connues étant les fontaines du Bellagio, le Volcan du Mirage, les sirènes du TI,…  D’autres sont payantes comme les grands shows de vedette ou du cirque du soleil.

Nous restons pour la nuit sur le même bivouac que la veille.

 

vegas5

 

vegas6

 

 

3ème jour : Nous déménageons pour se trouver un stationnement plus proche du centre du strip. Pierre n’est pas chaud pour tenter les parkings des hôtels, il craint de se faire virer si on est pas clients ou même de nous pouvoir se garer vu notre volume. On se retrouve donc à l’autre bout du strip sur un grand parking en face de la Stratosphère, il y a d’autres camping-car (la photo est spécialement pour toi nounou). On est toujours assez loin du cœur du boulevard mais au moins on pourra visiter les hôtels de ce côté.

C’est parti donc, Stratosphère, Circus Circus où l’on assistera à un spectacle de cirque. Les buffets à volonté des hôtels étant très intéressants rapport qualité prix, nous nous offrons un repas des plus copieux pour le midi au Circus Circus, 40€ à nous 4 et nous sortons avec un mal de ventre tellement nous avons mangé !!! On continue la balade, le Wynn et Encore (l’hôtel le plus cher du monde), Le Treasure Island, le Mirage, le Venitian…  Dans la soirée, nous retournons voir les fontaines du Bellagio dont le show toutes les 30min change à chaque fois. A l’intérieur de l’hôtel il y a un plafond avec des milliers de fleurs en verre soufflé, magnifique, et un jardin d’hivers. On se baladera dans les galeries des hôtels où boutiques de luxe prédominent (Dior, Vuiton, Prada,…), celle du Ceasar Palace est incroyable avec un faux plafond en ciel et ses colonnes romaines. On terminera par le spectacle du TI, notre préféré, où des sirènes se battent avec des pirates, génial !!! On rentrera épuisés…

 

vegas7

 

vegas8

 

vegas9

 

vegas10

 

vegas11

 

vegas12

 

vegas13

 

 

4ème jour : on quitte un peu le strip pour le vieux Vegas, Fremont street, où se concentre donc les plus anciens casinos comme le Golden Nugget et sa piscine avec son aquarium géant, il y a des requins et un toboggan qui passe à l’intérieur. Nous avons beaucoup aimé ce coin car l’ambiance y est moins bling bling, mais plus intime et familiale.

Vous devez vous demander si on a joué un peu, et bien non, nous avons été raisonnables, Pierre qui pourtant joue au poker en ligne n’a pas tenté sa chance sur les tables. De toute façon les espaces de jeux sont interdits aux enfants.

Par contre, nous avons du mal à quitter Vegas et l’envie nous démange de se prendre une chambre dans un hôtel du strip. Nous savons qu’ici, les prix sont dérisoires.

Nous profitons de faire quelques courses au Walmart et d’avoir une connexion internet pour prospecter (les prix sont très intéressants en semaine et c’est moins cher qu’en réservant directement à la réception).

Nous réservons finalement une chambre au circus circus pour le lendemain à moins de 30€, on est super contents ! On repart sur le strip et on décide de se garer sur le parking de notre futur hôtel pour la nuit. Apparemment l’endroit est propice puisque là aussi il y a d’autres camping car.

 

 vegas14

 

 

5ème jour : balade sur le strip dans la matinée et au retour sur le parking, on découvre le cc de Gaël et Audrey garer à côté du nôtre, ils viennent d’arriver du Grand Canyon. On récupère ensuite la clef de notre chambre et allons rapidement profiter de la piscine. Les enfants sont aux anges. Le soir, on ira aux jeux pour les enfants et ensuite on se prendra tous un bon bain bien chaud. On est tellement heureux de profiter de ce confort, qu’on ne quitte plus la chambre. Seul Pierre ira rejoindre Audrey et Gaêl pour une balade pendant que moi je m’occuperai du blog et que les enfants s’affaleront devant la télé, même si les programmes sont en anglais. Pierre reviendra avec une salade de pâtes qu’il aura préparé dans le cc pour nous 4. On mangera tous assis par terre sur la moquette. Soirée zennnn ! On a en plus une vue sur le strip. Une nuit dans un vrai lit, après 3mois dans une capucine, c’est fou ce que c’est appréciable.

 

vegas15

 

6ème jour : on flane dans la chambre avant de rendre la clef. On rejoint ensuite nos amis qui ont dormis sur le parking du circus circus. Eux aussi sont tentés par un hôtel, on réserve donc ensemble la prochaine nuit au TI, c’est qu’on s’habitue vite au confort. On déménage donc tous ensemble pour se poser sur le parking du TI, et là étant clients on rentre sans problème, posé à présent au cœur du strip. Malheureusement, la piscine de l’hôtel vient de fermer pour la saison, comme les enfants sont déçus. Je pars avec Audrey, Jules et les enfants à celle du Circus, nous avons gardé le badge d’entrée. Aprem jacuzzi et le soir balade sur le strip à 7. La chambre du TI est superbe, elle communique avec celle d’Audrey et Gaêl. On a une vue sur le spectacle du TI juste sous notre fenêtre.

On se reprend tous un  bain et les hommes iront tenter quelques dollars aux machines à sous. La surprise, un petit gain d’environ 150$. Cela nous incite à s’offrir une dernière nuit, on réserve donc pour tous les 7 au Flamingo (moins de 30€ par chambre), un des plus vieux hôtel du strip. Puis on se fait un buffet au TI pour le repas du soir, sachant qu’en étant client nous avons eu droit à 1 buffet acheté, 1 buffet offert.  Le ventre en prendra encore un coup, gavé de sushis et de desserts à volonté.

 

vegas16

 

vegas17

 

 

7ème jour : matinée tranquille dans la chambre avant de changer de quartier (rire), on bouge dans le parking du Flamingo (en fait c’est celui du Bellys pour les camping-car et c’est franchement le top pour ceux qui cherchent un bivouac dans Vegas, pas besoin de justificatif).

La chambre est très kitch mais fun, vue en plein sur le Ceasar Palace et le Bellagio.

Cette fois c’est sûr, on quitte Vegas demain, on profite donc une dernière fois du strip avec nos amis (qui eux resteront encore 1 jour de plus). On se fera un petit Mc Do et je serai malheureusement contrainte de rentrer plutôt dans la chambre, j’ai une migraine épouvantable qui me clouera au lit !

Le lendemain, on dit au revoir à Las Vegas, en se disant Pierre et moi qu’on y reviendra sans les enfants un jour prochain !!!!  Et avec nounou !!!!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:56

Du 28 au 31 octobre 2012

 

G canyon

Nous voilà donc sur le versant sud du Grand Canyon, le plus visité, celui dont les infrastructures sont les plus développées. En effet, la rive sud est un village avec boutiques, 2 supermarchés, 6 hôtels, 2 campings, 1 gare, des restos, 1 bureau de poste et même 1 clinique, ainsi que 3 lignes de navettes gratuites qui desservent les différents points de vue et départs de trail. L’architecture des bâtiments est exceptionnelle, la plupart sont d’ailleurs classés monuments historiques, c’est Mary Jane Colter, 1ere femme architecte des USA à les avoir conçus.

 

aerial-map-of-grand-canyon.jpg

Bref, malgré toute cette modernité et ce confort, on est quand même dans la nature, on peut y voir des animaux sauvages comme les biches, les cerfs, le grand vautour de Californie, le lion des montagnes (puma), le road runer (bip bip), le mouflon et bien d’autres…

 

G canyon1

 

Et lorsqu’on se trouve au bord du canyon, la magie opère, c’est grandiose !!! Et je pèse mes mots car aucune photo ne peut retranscrire l’immensité et la beauté des lieux. Les couleurs changent tout le temps, selon l’axe du soleil, l’endroit du canyon, sa profondeur. Un dégradé de rouge, orangé, marron qui contraste avec le bleu intense du ciel.

 

G canyon2

 

Pour notre 1er jour, nous profitons d’être au campground du village (ici aucune possibilité de bivouac sauvage, les rangers veillent) pour faire un gros ménage dans Mauro. L’après-midi, nous partons à la découverte du village pour appréhender un peu mieux les lieux. Ensuite, nous prenons la navette côté Est pour se rendre à Yaki Point. Il y a un feu de forêt volontaire en face sur la rive nord où nous étions il y a quelques semaines. Le soir nous retournons au camping.

 

G canyon3

G canyon4

 

G canyon5 

 

2ème jour : on se lève tôt pour partir explorer la Desert View Drive en camping-car, la navette ne se rend pas jusque là, c’est la route qui mène à la ville de Cameron et Page au Lac Powell. Elle est ponctuée de différents points de vue magnifiques sur le GC (Grandview Point, Moran Point, Lopan Point, Navajo Point). Comme il est relativement tôt, on aperçoit le canyon sous la brume, le spectacle est assez surprenant. Le feu de forêt de la veille y est peut-être pour quelque chose.

Au bout de la route, Desert View Watchtower, une tour d’observation de 21m de haut juchée au bord du précipice donne une vue d’ensemble sur le CG et surtout sur le fleuve Colorado pleinement découvert qui serpente entre les buttes et les falaises. Mais le plus intéressant dans cette tour, c’est son architecture d’inspiration indienne, faite de pierres, de mortier et de multiples fenêtres déstructurées. De nombreuses fresques amérindiennes décorent les murs intérieurs.

Au retour, nous ferons un passage à Tusayan Ruin et Museum, ce minuscule musée et les ruines adjacentes rendent hommage aux indiens pueblos, les Anasazis, qui vivaient jadis ici (bijoux, poteries, vêtements, pointes de flèches…).

 

G canyon6

 

G canyon7

 

G canyon8

  G canyon10

 

L’après-midi, on prend la navette côté Ouest, cette petite route de 13km en cul de sac n’est pas accessible en véhicule privé. Tant mieux, on va pouvoir se reposer et en plus ça fait moins de pollution !!! C’est donc de ce côté que se concentrent le plus de points de vue. On s’arrête pour longer le bord du canyon et ainsi passer d’un point de vue à un autre à pied ou en bus.

Le sentier est superbe car il effleure le bord du canyon.

Parmi les points de vue, Hopi Point est un site privilégié qui offre un panaroma à 180°. Le Colorado se révèle à partir de là.

Hermits Rest, le dernier arrêt au bout de la route, possède une petite boutique de souvenirs avec une magnifique cheminée. Au retour, nous assisterons au coucher du soleil sur le canyon.

 

G canyon11

 

G canyon12

 

 

Finalement, notre grande frustration en ce qui concerne le GC aura été de n’avoir pu descendre le Colorado en raft et de faire 1 des 2 randos mythiques « Bright Angel Trail » ou « Kaïbab Trail ». Mais ce genre d’aventure n’est bien sûr pas adaptée pour les enfants (14km pour desendre dans le canyon et 1000m de dénivelé), même si eux étaient très motivés à l’idée de passer une nuit à Phantom Ranch, la seule auberge située au fond du GC et qui sert de halte pour se genre de trail.

 

Nous quittons le parc dans la soirée. Nous cherchons un bivouac sur la route, lorsque nous trouvons un parking tranquille à Tusayan, à quelques kilomètres de CG Village. Ca tombe bien, il y a déjà un autre camping-car et oh surprise… c’est Audrey et Gaël, on rigole ensemble de se retrouver là par hasard car on projetait de se revoir avant Las Vegas.  On passera la soirée à boire et discuter.  Les 2 camping-car français passeront donc la nuit sur ce parking.

 

Le lendemain, Audrey et Gaël partent visiter le GC et nous vers Las Vegas où on les retrouvera dans quelques jours, nous roulons sur une partie de la fameuse route 66 et découvrons ainsi des bleds d’un autre temps, la belle époque…

On fera un arrêt à King man pour faire les courses au Walmart et y passer la nuit.

La journée suivante, nous pique-niquons au Lac Mead et arrivons à las Vegas dans l’après-midi.

 

G canyon13

 

G canyon14

 

G canyon15

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article