Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 01:16

imagesCA989YIH.jpg

 

Le Mexique !!!

 

Comment résumer ce pays où nous avons passé presque 4 mois de décembre à avril soit 111jours, traversé 16 états dans des environnements très différents: côtes, océan, mer, désert, villes, volcan, montagnes, jungle).

Environ 7000 kms parcourus sur des routes souvent en mauvaises états, parsemées de topes. Mais que de souvenirs accumulés…

 

map mexique

 

Il y a d’abord eu la Baja California avec ses belles plages, ses bivouacs faciles, ses baleines, les fêtes de fin d’années avec nos amis français, que de bons moments !!!

 

La découverte des villes coloniales qui nous a beaucoup appris à nous et les enfants sur l’histoire du pays, la conquête espagnole.

 

Les côtes, Pacifique et Caraïbe où nous avons découvert les joies du snorkeling, le rêve de nager avec les tortues et un peu le sentiment d’être en vacances. C'est sur les côtes que nous avons passé le plus de temps finalement, avec une petite préférence pour la côte Pacifique, plus sauvage avec ses grosses vagues et moins américanisée (moins de moustiques aussi). Un gros coup de coeur pour Zihuatanejo.  

 

Les sites mayas fascinants dont certains carrément enfouis dans la jungle.

 

Je n'oublie pas toutes nos rencontres, mexicaines, américaines, canadiennes, françaises et d'ailleurs...

 

Mais le Mexique, c’est aussi la pauvreté, des routes sales et des animaux à l’abandon pour ne pas dire morts aux bords des routes.

 

Malgré tout cela, les gens ici sont adorables, toujours prêts à rendre service. Et contrairement à ce que beaucoup disent, nous n’avons pas connu d’insécurité majeure.

La police et les militaires sont même parfois trop présents, mais aussi souvent corrompus et nous en avons fait les frais.

 

Nous avons aimé les couleurs, les petits villages typiques, les marchés, la nourriture délicieuse, riche et épicée, le coût de la vie qui pour nous est très très abordable, ce qui nous a permis de profiter du confort et des services des campings pour quelques euros…

 

Que dire de plus si ce n’est tout ce qui est écrit dans nos 27 articles publiés sur ce pays que nous avons beaucoup aimé.

 

 

 

Pour avoir la liste de nos bivouacs et passages de douanes c’est ici.

 

 

Pour les infos pratiques c’est là :

 

Dates

 

Du 15 décembre 2012 au 5 avril 2013

Monnaie

 

Pesos  (100 pesos = 6€)

Carburant

 

Ici c’est l’état qui gère les stations, il n’y a donc qu’une seule marque représentée PEMEX (on peut y dormir).

Le prix est donc identique partout : 0,66€ le litre.

 

Gaz

 

Aucune difficulté pour remplir nos bouteilles de gaz américaines.

Il y a des stations un peu partout.

 

Bivouacs

 

Simple en Baja, difficile dans les grandes villes où nous avons dormi dans la rue car peu de camping.

Facile sur les côtes dans les nombreux campings où les prix sont très bons marchés. En général, on ne payait pas plus de 150 pesos (9€) par nuit et avions avec cela toutes les facilités.

 

Routes

 

Beaucoup de topes (dos d’âne, bosses, trous…), souvent mal annoncés voir pas du tout.

L’autoroute payante est hors de prix (la plus chère du monde).

Les routes du Yucatan sont en meilleur état.

 

Sécurité

 

Aucun soucis dans tous le pays, mais nous n’avons jamais conduit de nuit.

 

Eau

 

Elle n’est pas potable dans tout le pays. On trouve des garafons de 20 litres partout entre 20 et 25 pesos (1,5€).

Pour le camping-car, on peut remplir gratuitement dans les stations Pemex, dans les campings ou autres.

 

Vidanges

 

A part dans les campings, il n’y a pas de dump station. Nous vidons dans la nature en prenant soin de ne pas mettre le papier dans les toilettes et à n’utiliser aucun produit.

 

Internet

 

Le wifi gratuit est possible dans les campings, sur les zocalo des grandes villes, en demandant aux hôtels…

Nous avons une antenne Alfa achetée sur Amazon qui amplifie le signal et ça nous est bien utile.

 

Alimentation

 

Il y a des grands supermarchés dans les villes (walmart, soriana, chedraui, super che, mega, bodega aurera).

On trouve des bons produits dans les marchés des villages. La nourriture ici est très très bon marché. On peut manger pour moins de 4€ par pers dans un petit bouiboui local.

 

Mécanique

 

Les mexicains sont très bricoleurs et compétents, la main d’œuvre est dérisoire.

-Notre ami Kevin nous a fait la vidange en Baja.

-Les amortisseurs ont été vérifié à Puerto Escondido pour 9€.

-Changement de batterie et installation d’un régulateur pour panneau solaire : 180€

 

Santé

 

Vatea est allé se faire extraire une dent : 30€

Electricité

 

110 volt

On ne peut donc pas se brancher, cela ne sert à rien et c’est un argument pour négocier le prix dans les campings.

Le panneau solaire et le fait de rouler suffit.

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 19:49

Du  24 mars au 5 avril 2013

 

Chetumal n’est pas une ville très intéressante en terme de visite, mais nous décidons de nous y arrêter car des voyageurs nous ont parlé d’un camping super  « Yax-Hà ».

 

Nous avons roulé 1 bonne heure depuis la lagune de Bacalar et nous ne sommes plus qu’à 15 minutes de la frontière avec le Belize.

 

Arrivé au camping, c’est la grosse surprise ! Il y a TOUT : grand camping arboré pleins de palmiers avec piscine, douches, eau, électricité, wifi, restaurant, cabanas, bar, transats, tables, bancs, barbecues, palapas, lavanderia et surtout, la mer des caraïbes qui nous entoure.

C’est pour nous le plus beau de tous depuis le début du voyage et pas très cher en plus puisque nous payons 200 pesos/j.

 

43 Chetumal (yax-hà)9

 

camping chetumal

 

Nous nous installons au bord de la mer, sur l’herbe à côté d’un gros camping-car appartenant à des français, Laurence et Philippe. Ils font le tour du monde par étape (avec des retours réguliers en France et un storage de leur cc). Nous passons la soirée avec eux et Roselyne à discuter, ils partent le lendemain.

 

43-Chetumal--yax-ha-.jpg

 

On est vraiment bien, on s’est installé comme des princes, auvent tiré, les chaises et la table devant Mauro au bord de l’eau. La vue qui nous entoure est paradisiaque. Depuis le hublot de notre capucine, pas de vis-à-vis, juste la mer.

 

43 Chetumal (yax-hà)1

 

Les enfants ont un énorme terrain de jeu sécurisé pour eux, entre la piscine et la mer, ils n’ont pas de quoi s’ennuyer et nous ça nous fait des vacances.

 

Le camping étant vaste, il y a beaucoup d’espace pour ne pas se sentir envahi par les autres voyageurs ou même les mexicains venus passés la journée à la piscine.

Nous sympathisons avec un couple de suisse et leur 2 enfants, un autre jeune couple suisse aussi, un couple de retraité américain qui nous filerons une clé 3G pour le Guatemala, et 2 couples très sympas du Canada. Ces derniers nous donnerons une mine d’infos sur l’Amérique Centrale.

Tous on déjà beaucoup voyagé.

 

Nous attendons maintenant l’arrivée des Cavagnis  http://www.cavagnis-tour.com/ , une famille française faisant le TDM avec leur 2 enfants, Martin 3 ans et Elsa 5 ans.

On s’était échanger quelques mails et n’étant pas très loin de nous, ils avaient prévu de nous rejoindre pour faire connaissance.

Christophe et Juliette sont arrivés donc dans l’après-midi. Nous avons très vite bien accroché tous ensemble.

 

43 Chetumal (yax-hà)2

 

Première soirée :  barbecue, bien arrosée de tequila.

 

Malheureusement, nous avons eu un gros problème de batterie sur Mauro, plus rien ne fonctionnait dans le cc car la batterie était à plat, donc plus de frigo, de lumière, d’eau (la pompe ne s’enclenche plus)...

Grâce à Juliette et Christophe, avec qui nous avons passé la journée à démonté tout le système, nous avons compris que le panneau solaire n’avait pas de régulateur et que donc la charge arrivant aux batteries de la cellule était déficiente, ce qui les a bousillés au fil du voyage.

 

Je voudrais leur dire un énorme merci pour leur patience, le temps passé à nous aider et leur présence qui nous a remonté le moral.

 

Nous avons donc fait venir un spécialiste en solaire qui nous a commandé un régulateur. La pièce n’arrivera que dans quelques jours.

 

43 Chetumal (yax-hà)3

 

On passera 6 jours tous ensemble, profitant de partager les repas, le lieu et de bonnes soirées barbecue bien arrosées avec eux et Roselyne.

 

On fêtera aussi mon anniversaire. Juliette fera un bon gâteau au chocolat et j’aurai droit à une jolie petite robe blanche comme cadeau.

Roselyne me fera une jolie housse de couette car la seule que j’avais en voyage a été perdue à la lavanderia de Cancun. Et ici ça ne se vend pas, il n’y a que des draps dans les magasins. Elle m’a donc cousu 2 draps ensemble et le résultat est plutôt très bien réussi !

 

43 Chetumal (yax-hà)4

 

43 Chetumal (yax-hà)5

 

43 Chetumal (yax-hà)6

 

Merci à vous tous pour cet anniversaire très spécial et festif !

 

Après le départ des Cavagnis, nous n’étions plus que Roselyne et nous dans le camping.

 

43 Chetumal (yax-hà)8

 

43-Chetumal--yax-ha-10.jpg

 

José est venu installer le régulateur et tout s’est remis à fonctionner comme jamais. Nous n’avions jamais atteint 14.5 sur la batterie, le panneau solaire charge à mord. Demain, José repassera pour changer une de nos 2 batteries qui ne semble plus fonctionner. Nous voilà donc paré pour la suite.  

Roselyne, nous invitera au resto du camping pour fêter ça.

 

43-Chetumal--yax-ha-7.jpg

 

Le lendemain, nous irons chez le dentiste avec Vatea car depuis le début du voyage, il a une incisive qui a poussé derrière sa dent de lait mais sans la faire tomber. Au bout de 7 mois, il nous paraît important de l’enlever avant que ça ne décale toutes ses dents. Alexis, le papa de Théo qui est dentiste aussi, nous la fortement conseillé.

Nous voilà donc dans une petite clinique, le dentiste prend en charge Vatea avec beaucoup de patience et de douceur. Tout se passera très bien et il recevra une petite boîte en forme de souris pour récompenser son courage. Cela lui permettra de recevoir une petite boîte de Halo le lendemain au réveil. Il est ravi!

L'après-midi, on fera des crêpes avec Roselyne.

 

43 Chetumal (yax-hà)11

 

Après 12 jours passés ici, il est temps de partir, nous avons réglé notre gros problème de batterie et nous sommes bien reposés.

 

C’est parti pour le Belize !!!

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 14:38

Du 21 au 24 mars 2013

 

Voilà un petit coin de paradis tranquille que les touristes n’ont pas encore totalement investi.

C’est un lac de 70km de long composé d’eau douce et d’eau salée qui doit toute sa beauté à la variété de ses tons de bleu. Son vrai nom n’étant pas la laguna de Bacalar mais Laguna de 7 colors.

On y trouve aussi 7 cenotes.

 

42 Laguna Bacalar

 

On arrive à Bacalar en milieu d’après-midi, le camping indiqué dans le Church est exceptionnellement fermé. Nous trouvons donc un bivouac sauvage avec Roselyne sur une petite aire municipale, mais il ne nous est pas autorisé d’y stationner à l’intérieur, on se gare donc sur le chemin juste en face.

42 Laguna Bacalar1

 

42 Laguna Bacalar2

 

Il fait très très chaud et nous profitons donc de ce magnifique endroit pour se baigner. L’eau est chaude et claire. Le ponton est agréable et nous offre une vue magnifique, les enfants s’amusent à y sauter.

 

42 Laguna Bacalar5

 

On fait la connaissance de Amir, un mexicain du coin qui gagne sa vie en faisant faire des tours de bateau dans la lagune, et de sa copine canadienne. Ils ont un gros rottweiler mais il est plus impressionnant que méchant !

 

42 Laguna Bacalar3

 

42 Laguna Bacalar4

 

Bref, nous restons au bord de l’eau jusque dans la soirée.

 

La nuit sera difficile, c’est la semaine Sainte, très importante pour les mexicains et il y a donc une fête dans le village et la musique techno est à fond, on a l’impression que la piste de dance est dans le camping-car. Ca durera jusque 5h du matin.

 

Le lendemain, Amir repasse et nous indique un petit camping non loin de là. Il m’emmène en bateau pour me montrer. Le lieu est tranquille, il n’y a personne, des palapas avec hamac permettent de se reposer, un barbecue avec une table sous un grand palapas, des arbres partout et la lagune devant nous. On passera 2 nuits là pour moins de 10€.

 

42 lagune de bacalar2

 

On part au village faire quelques courses avant de se rendre au camping, Roselyne optera pour un camping dans le village avec wifi. On se rejoindra en partant.

 

42-lagune-de-bacalar-copie-1.jpg

 

42 lagune de bacalar1

 

Les journées ici seront zen, on ne fait rien de spécial, juste se baigner, s’amuser et se reposer.

 

42 Laguna Bacalar6

 

42 Laguna Bacalar7

 

42 Laguna Bacalar8

 

42 Laguna Bacalar9

 

42 Laguna Bacalar10

 

En quittant la lagune au bout de 3 jours, nous ferons une halte pour admirer le cenote azul situé juste au bord du lac et entouré d’une épaisse végétation. Il fait 90m de profondeur et sa couleur est d’un bleu profond.

 

42 lagune de bacalar3

 

42 lagune de bacalar4

 

 

Direction maintenant notre dernière étape au Mexique, Chetumal…

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 18:42

Du 11 au 21 mars 2013

 

On quitte le village d’Akumal et partons à Cobà, une ancienne cité maya très puissante située sur un territoire de 70km2. La plupart des édifices sont complètement enfouis dans la forêt. Les pyramides les plus importantes ont été dégagées, notamment le Nohoch Mul, 42m, une des plus haute du Yucatan.

 

36 Cobà

 

On peut encore grimper les 113 marches et de son sommet, on a une vue imprenable sur la jungle environnante.

 

Cobà est entourée de 5 lacs, rare dans cette région où l’eau réside plutôt en sous-sol. On peut y apercevoir des crocodiles, donc baignade déconseillée.

 

36 Cobà2

 

Bref, la découverte de ce site, nous promène sur un sentier au beau milieu de la jungle. Il faut tout de même pas mal marcher pour aller d’un édifice à l’autre, mais Théo animera la balade en se prenant pour Tarzan.

 

36 Cobà1

 

 

L’après-midi, nous arrivons à Valladolid au camping « cenote cabanas Suytun », un magnifique petit coin tranquille.    

Il y a une belle piscine, des cabanas pour Alex et Théo, douches, restaurant-bar, un grand palapas avec des hamacs et transats et même des paons (pas de wifi malheureusement).

 

37 Valladolid camping et cenote suytun1

 

37 Valladolid camping et cenote suytun

 

Nous passons donc le reste de la journée à se prélasser dans la piscine ou à l’ombre du palapas, allongés dans les hamacs.

 

Le camping possède une cenote et tous les jours, à 10h30, un spectacle maya y est organisé.

Le lendemain matin, nous y allons donc de bonne heure pour profiter de la quiétude du lieu qui est absolument magnifique : une cenote avec  juste une petite ouverture dans le toit de la grotte, une eau turquoise avec la scène au milieu, des stalactites…

 

37 Valladolid camping et cenote suytun2

 

Mais vers 10h30, des bus entiers débarquent les touristes et nous verrons le spectacle au milieu d’une centaine de personnes.

 

37 Valladolid camping et cenote suytun3

 

L’après-midi, nous visitons le centre historique de Valladolid et le mercado de las artesanias où Alex achètera son hamac mexicain, nous aussi finalement (flâner dans ceux du camping nous a donné envie, même si ça ne sera que le 4èmehamac dans ma maison).

Valladolid est une petite ville coloniale assez calme, point stratégique pour visiter les différents sites de la péninsule.

 

37 Valladolid camping et cenote suytun4

 

En fin de journée, nous regagnons notre paradis que nous quitterons le lendemain après-midi pour se rendre à Chinchén Itza. Il y a un hôtel qui propose des chambres pour Alex et aussi un parking pour les camping-cars, parfait pour y passer juste la nuit et être prêt dès l’ouverture du site demain matin.

 

38 Chichèn Itza

 

 

 

14 mars, 8h : Chichén Itza

C’est le site le plus touristique du Mexique. Dès l’ouverture, il y a déjà du monde, mais nous arrivons à entrer les premiers et semer les cars de touristes.

 

Chichén Itza sont des ruines spectaculaires s’étendant sur 300ha. La cité connu son apogée entre l’an 750 et 1200.

 

38 Chichèn Itza1

 

La pyramide de Kukulkàn (le castillo), la plus célèbre du site, domine l’ancienne ville. Un chemin la relie au cenote sacré. Sans cette précieuse eau souterraine, la cité n’aurait pu survivre. C’est aussi ce qui explique le nom Chichén Itza : la bouche du puits des Itzàes (tribu maya de la région).

Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco et, depuis 2007, considéré comme l’une des 7 merveilles du monde moderne !

Il est dommage que la pollution visuelle que constituent les innombrables marchands de bibelots soit omniprésente partout sur le site.

 

Quelques explications des principaux édifices :

 

-La pyramide de Kukulkàn : formée de 9 terrasses (chiffre qui mène à l’inframonde) surmontée d’un temple. Sur chaque face du quadrilatère, une haute volée d’escaliers, délimités par un corps de serpent dont la gueule ouverte vient se poser sur le sol. Peu de pyramides au Mexique présentent cette disposition. Les mayas étaient de bons mathématiciens car au moment des équinoxes, le serpent apparaît quasi en mouvement le long de l’escalier nord, dessiné par le jeu d’ombre et du soleil au moment où il se couche.

La pyramide possède 91 marches sur chacun des 4 côtés et 1 marche qui mène au temple = 365 marches = 1 année pendant la quelle la terre tourne autour du soleil.

A l’intérieur, la crypte abrite un chac-mool et un jaguar aux yeux de jade.

 

38 Chichèn Itza2

 

-le jeu de pelote : le plus grand du continent, mais la ville en comptait 13. Ce jeu avait un caractère rituel et sacré qui finissait en sacrifice humain destiné aux dieux. Le lieu présente une acoustique incroyable, si on se place au centre et qu’on frappe dans les mains, l’écho se répète 7 fois !

Le jeu de pelote opposait 2 équipes de 7 joueurs, 6 au centre et le capitaine sur les terrasses bordant les murs. On utilisait genoux, pieds, hanches et même une batte pour faire toucher l’anneau adverse avec la balle de bois. La faire passer à l’intérieur était un exploit extraordinaire. Un match pouvait durer plus de 1 journée. A l’issue, le capitaine des vainqueurs était sacrifié aux dieux par décapitation, un honneur chez les mayas !

On peut encore voir, sur les murs qui bordent le jeu, des  bas-reliefs qui représentent le capitaine décapité avec 7 jets de sangs qui jaillissent de son cou.

 

-le mur des crânes (Tzompantli) : où sont symbolisés des centaines de crânes des joueurs décapités.

38 Chichèn Itza3

 

-le temple des jaguars et des aigles : les gravures montrent un jaguar (représentant la nuit et un aigle (le jour) dévorant un cœur humain, symbolisant ainsi l’offrande au soleil.

 

-la plateforme de Vénus : toujours intéressant au niveau des gravures. Ici on voit le dieu Quetzalcoalt (serpent à plumes) sort de la bouche d’un serpent.

 

-le temple aux mille colonnes ou temple des guerriers : un gigantesque chef-d’œuvre. Les colonnes sont toutes ornées d’un guerrier emplumé muni de sa lance.

38 Chichèn Itza4

 

-el caracol : un observatoire avec un escalier en colimaçon. Il a été bâti en fonction de l’apparition de certaines étoiles à des périodes précises de l’année. De même les entrées de la tour sont parfaitement alignées avec les rayons du soleil à certaines époques de l’année.

 

38 Chichèn Itza6

 

-le temple des nonnes et le patio de las monjas : il ne reste pas grand-chose de ce temple qui a été détruit à la dynamite par un archéologue qui voulait en explorer le centre (pratique douteuse). Mais dans le patio, on peut y voir le dieu Chac partout. L’entrée symbolise une bouche entourée de dents.

Au centre de la façade apparaît un grand prêtre assis, pieds et mains croisés.

 38 Chichèn Itza7

 

Nous ferons 3h de balade dans le site que nous avons bien apprécié mais ça ne sera pas notre préféré.

A 12h, nous faisons quelques courses à Valladolid avant de repartir pour notre camping paradisiaque de la veille (Suytun).

Le soir, Alex nous invite au petit resto du camping et nous ferons, comme à notre habitude depuis qu’il est là, une belle partie de Uno tous ensemble.

Le lendemain, c’est repos au camping, chacun vaquant à ses occupations. Alex fera l’école à Théo, je lirai pratiquement toute l’après-midi dans le hamac face à la piscine, Vatea fera du vélo et puis les garçons finirons par faire des concours de plongeons…

 

39 retour à suytun1

 

39 retour à suytun3

 

39 retour à suytun4

 

Nous quittons définitivement le camping le samedi 16 mars dans l’après-midi. Nous avons beaucoup apprécié ce lieu et les gens qui s’en occupent. Ici c’est calme, propre, agréable et reposant.

 

39 retour à suytun

 

 

Nous roulons donc vers Cancun et arrivons au El Mecoloco en soirée.

Nous y retrouvons avec plaisir notre amie Roselyne qui nous attendait là depuis 10 jours.

Le lendemain, Alex et Théo iront se balader tous les 2 en ville pour faire un peu de shopping. Cette nuit c’est le départ !

Pour notre dernier soir, on se fera un bon barbecue tous ensemble et un uno avant de se coucher.

 

40 retour à cancun mecoloco

 

Le bilan de ces 15 jours est bon, Théo voulait que son papa puisse vivre à la manière de notre aventure et Alex voulait conserver son espace à lui. On a pu allier les 2 sans trop de difficultés et faire une boucle intéressante avec lui.

 

map boucle avec alex

 

Réveil à 3h du matin, c’est le moment des adieux, difficile pour Théo. Il offre à son papa la petite clef gravée de son prénom que nous avions fait faire à Tlaquepaque (près de Guadalajara).

Un taxi amène Alex à l’aéroport, son avion décolle à 7h le 18 mars.

 

Pour nous commence une longue journée de réparation du gaz pour Mauro.

Nous commençons par faire des recherches à Home Depot (sorte bricomarché) pour trouver de quoi mettre de nouveau raccords et un nouveau détendeur. Mais rien ne correspond à notre système installé au Canada. On abandonne et tentons dans l’après-midi de trouver un plombier capable de résoudre ce gros problème. Ceux inscrit de l’annuaire sont introuvables à l’adresse indiquée. On roule donc à la recherche d’une enseigne « plomera ». Mais aujourd’hui c’est férié et celle qui semblait être compétente pour ça est fermée. A côté, le collègue est un petit garagiste à qui on a expliqué le souci. Il regarde notre connexion, la débranche, la démonte en sciant dans le métal (aïe aïe aïe), il plante un clou dans l’ouverture, tappe très fort et…. en 15 minutes, nous débouche le tuyau. Voilà la façon mexicaine de réparer ce qui nous faisait défaut depuis le début du voyage. Après avoir rebranché la bouteille, le gaz arrivait de nouveau sans problème. On pense qu’il a du péter la sécurité à l’intérieur, sans doute une sorte de valve, mais en tout cas, ça marche et tout ça grâce à un mécanicien !

On rentre au camping fêter ça avec Roselyne.

 

Le lendemain, j’irai avec elle faire, enfin, des grosses courses au walmart avec des produits nécessitant  d’être mis au frais (ça fait du bien).

Dernière journée au camping de Cancun (rangement, nettoyage, école…) avant de descendre le lendemain pour Akumal.

 

Petit retour à la plage des tortues, c’est un plaisir de les retrouver sous l’eau et de découvrir avec Théo les nombreux poissons nageant près du corail. Paré de nos gilets cette fois, on a pu aller bien plus loin, dommage que nous n’avons plus notre appareil aquatique pour immortaliser tout ça.

 

41 retour Akumal

 

On passera la nuit sur le parking de la plage avec Roselyne. On y fera la connaissance d’un couple de québecquois adorables, ainsi qu’un jeune couple super sympa venus passer 3 semaines au Mexique. Mais ils doivent tous partir et nous n’aurons pas le plaisir de les avoir avec nous en soirée.

On se fera donc une balade sur la plage qui cette fois n'est que pour nous.

 

Le lendemain, de bonne heure, nous démarrons en direction de la lagune de Bacalar…

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 02:18

Du 7 au 10 mars 2013

 

Après avoir visité l’isla mujeres, nous partons avec Alex à la découverte de la côte de la riviera maya.

Notre 1er arrêt à Puerto Morelos sera bref, ainsi que celui de Playa del Carmen. En effet, il est difficile de trouver un bivouac où Alex peut dormir dans un hôtel ou un cabanas avec nous à côté. Les rares campings sont vraiment hors de prix.

Après avoir passé une bonne partie de l’après-midi à longer la côte, nous trouvons un hôtel sympa en bord de plage, halfmoon bay, à Akumal, nous y passerons 4 jours. Le camping-car étant garé juste en face de la chambre, ce qui est bien pratique.

 

fotos akumal alexis

 

Ca tombe plutôt bien cet endroit, puisque c’est ici que Théo va pouvoir réaliser son grand rêve, nager avec les tortues. C’est ici la plage de prédilection pour ça, la baie d’Akumal, en croissant de lune fermé par un récif de corail.

Le lieu est magnifique, sable blanc et mer turquoise dans un environnement encore relativement préservé. Il y a bien quelques hôtels mais rien d’excessif.

 

Le soir, en se baladant le long de la mer des caraïbes, on en verra une au bord de l’eau, ainsi qu’une énorme raie léopard (photo prise sur internet).

 

fotos akumal alexis1

 

Théo est heureux de pouvoir dormir avec son papa et de profiter du confort d’un vrai lit, de douches chaudes à volonté avec une vue imprenable sur la mer.

 

Le lendemain, on part se baigner dans la très belle cenote azul.

 

1 cenote Azul1

 

Elle est constituée de vasques plus ou moins profondes dans un environnement de jungle. Il y a même quelques beaux poissons à observer sous l’eau. On y passe toute la matinée avant d’aller faire quelques courses à Puerto Aventura.

 

1 cenote Azul

 

1 cenote Azul2

 

1 cenote Azul3

 

1 cenote Azul4

 

1 cenote Azul5

 

A midi, on mange tous les 5, profitant de la terrasse de l’hôtel pour cuisiner avec notre réchaud de dépannage.

 

L’après-midi, on se pose sur la plage d’Akumal. Akumal veut littéralement dire « lieu des tortues » car ici il y a une algue en abondance dont elles raffolent.

Mais contrairement à la baie où nous logeons juste à côté, beaucoup plus sauvage et coralienne, ici c’est un vrai repère de touristes qui viennent bien sûr observer les tortues. La plage est donc pleine de monde.

 

Mais tampis, on fonce à l’eau, et là au bout de quelques minutes, sous nos yeux éblouïs et émus, des tortues, des petites, des énormes… impossible de les louper !

fotos akumal alexis4

 

Malgré les recommandations des surveillants de la plage, Théo ne peut s’empêcher d’aller les toucher, elles sont là à 1 mètre en dessous de nous.

De temps en temps, elles remontent à la surface pour respirer, on peut alors nager avec elles et les suivre. C’est tout simplement magique.

 

fotos akumal alexis2

 

fotos akumal alexis5

 

Le soir, nous rentrons et passons la soirée à discuter, manger dans la chambre et à jouer au Uno.

 

Le lendemain matin, on remet ça, les tortues, on ne s’en lasse pas.

 

fotos akumal alexis3

 

fotos akumal alexis6

 

 

La lumière y étant plus favorable en fin de journée, à 15h30, on décide de partir sur le site archéologique de Tulum. C’est le seul vestige maya situé en bord de mer et c’est ce qui le rend unique car sa position sur la falaise domine la mer des Caraïbes. Sinon les monuments n’ont pas d’intérêt majeur comparé à ce que nous avons déjà vu.

 

3 Tulum

 

3 Tulum1

 

3 Tulum2

 

3 Tulum3

 

3 Tulum4

 

On se fera une petite baignade dans la mer sur le site avant de rentrer à l'hôtel.

 

3 Tulum5

 

 

3 Tulum6

 

 

 

 

 

Le 10 mars 8h : Xel-Hà

 

xelha mapa

 

Nous voilà prêt à se péter le ventre et s’éclater comme des fous. Nous entrons à Xel-Hà, un parc gigantesque qui abrite une magnifique lagune de 14ha (le site fait 84ha en tout). L’entrée y est assez chère (60€ adulte, 30€ enfant), mais on a accès à volonté à toutes les activités (sauf nager avec les dauphins) et surtout, on y mange et boit à volonté dans tous les restaurants du parc, y compris l’alcool, les cocktails (hic)... Autant dire qu’on en a profité car les buffets étaient vraiment incroyables.

 

On commence donc par un petit déjeuner copieux et je dois dire que c’était la 1ère fois qu’on remangeait des pains aux chocolats depuis notre départ de France.

 

4 Xel-Hà2

 

4 Xel-Hà

 

La balade dans la lagune est très agréable, tout est propre et aménagé pour le confort sans trop dénaturé les lieux. Des transats, hamacs partout, des jeux pour enfants, des gilets, masques et tuba à disposition pour faire du snorkeling au milieu des 75 espèces de poissons que contient la lagune, ect…

 

4 Xel-Hà3

 

On se prend chacun un vélo pour faire un tour dans la jungle et ensuite c’est le départ pour une descente de rivière en bouée au milieu de la mangrove, génial !

 

caraibe 9082

 

4 Xel-Hà5

 

Sur le parcours, Théo fera un plongeon du haut de la falaise. Vient ensuite, les tyroliennes qui nous amuseront beaucoup.

 

4 Xel-Hà6

 

Il est maintenant l’heure de se re-remplir l’estomac, direction donc le restaurant international.

 

Les enfants iront se faire photographier avec les aras du parc.

 

caraibe 9083 

 

Photo01_0.jpg 

 

J’ai tellement mal au ventre qu’il me faudra une bonne pause sur les transats pour récupérer.

 

4 Xel-Hà4

 

Et c’est reparti pour un tour de vélo et de bouée, direction cette fois les cenotes du parc.

L’environnement est splendide, on fera un petit tour dans la canopée et les plongeons dans les cenotes nous permettront de voir quelques poissons.

 

4 Xel-Hà7

 

 

Nous terminons la journée par le repas du soir au restaurant, où vous l’aurez compris, on se goinfre !

 

4 Xel-Hà8

 

A la sortie du parc, c’est l’attrape touristes assuré : des panneaux énormes affichent toutes les photos des visiteurs prises par les photographes du parc sur les diverses attractions.

On a craqué sur 3 photos!

 

La soirée se finira à l'hôtel d'Alex par une bonne partie de cartes !

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 16:27

Du 27 février au 6 mars 2013

 

 

CANCUN~1

 

En attendant l’arrivée d’Alex, le papa de Théo, nous nous posons au camping El Mecoloco à Cancun.

Le lieu n’est pas trop mal, une belle étendue d’herbe, des douches chaudes, de l’eau à volonté, électricité, du wifi, des cabanas et des iguanes partout. Seul bémol, il est un peu éloigné de la plage car même s’il est situé en face, les plages ici sont toutes privatisées. Globalement, notre impression de Cancun n’est pas très positive, trop touristique, américanisé, trop bling bling, des grands resorts partout qui empêchent l’accès aux plages, qui elles-mêmes d’ailleurs non plus rien de paradisiaques.

 

gob-cancun

 

34 Cancun et Isla Mujeres

 

Bref, c’est ici que nous attendrons Alex qui arrive le 4 mars, en profitant de faire de l’école à fond, des courses, du ménage, lessives, ect…

Nous sommes contents puisqu’en plus Roseline, une voyageuse solo que nous avions rencontrée à Zihuatanejo sur la côte Pacifique, est arrivée.

Malheureusement, nous allons passer quelques jours dans une ambiance franchement déprimante. Tout d’abord le temps est gris et nous avons eu un peu de pluie, mais surtout notre installation de gaz ne fonctionne plus ! C’est-à-dire que le gaz n’arrive plus au frigo, à la gazinière et ne chauffe plus l’eau.

Le problème est assez conséquent, nous avons beau chercher, remplacer la bouteille,… nous ne trouvons pas de solution. Merci d’ailleurs à tous ceux qui nous ont aidés par mail, je pense surtout à Joël et les voyageurs Nath et Jean  http://www.natetjean.com/topic1/index.html.

 On pense à aller voir un plombier, mais le premier rencontré nous annonce que tout est foutu et qu’il ne peut rien pour nous. Découragés, on se dit qu’on s’occupera de tout ça plus tard… Roseline nous prête un très bon réchaud 2 feus Colmann, ce qui nous permettra de cuisiner dehors. Le gros problème restant le frigo qui ne refroidit plus.

 

 

Le 4 mars 18h :

Grand moment pour Théo qui n’a pas vu son papa depuis 8 mois.

Après les retrouvailles tout en émotion, nous allons ensemble au camping où nous avons réservé un cabanas pour lui.

Soirée tacos devant le camping-car, histoire de le mettre dans le bain. Ca sera aussi le moment des cadeaux. Tee-shirts personnalisés offerts par Mireille la mamie de Théo, dessins et bracelets confectionnés par les copains de l’école, des animaux pour jouer offerts par Bibou la tatie, chocolat, saucissons, jeux, livres et toute une série de petites choses que nous avions demandées.

C’est fou ce que des petites choses de la vie dans ces conditions de voyage peuvent nous réjouir à ce point. Je n’aurais pas cru voir les enfants sauter autant de joie en recevant des tee-shirts ou des livres.

Nous allons donc tous nous coucher, heureux par cette belle et exceptionnelle soirée.

Le lendemain, on fera quelques courses ensemble. Il faut montrer à Alex notre grand sponsor de nos nuits aux USA : le fameux Walmart !

L’après-midi sera reposante pour cette première journée et nous irons faire un tour à la plage de Punta Sam.

 

 

6 mars : une journée sur l’île des femmes

 

34 Cancun et Isla Mujeres1

 

7h du matin, nous voilà embarqués tous ensemble sur le cargo qui nous amène sur la très belle Isla Mujeres en 30 minutes. Elle est située en face de la côte.

C’est une île minuscule (8km sur 4km) entourée de sable blanc et d’eau turquoise et cristalline avec en son centre une grande lagune.

 

mapa isla 01

 

Mais pourquoi l’île des femmes me direz-vous ? Son nom trouve son origine dans le nombre important de femmes mayas qui venaient invoquer la déesse de la fertilité (Ixchel). On trouve encore à la pointe sud de l’île le sanctuaire de cette déesse.

 

Une fois le pied sur l’île, nous louons pour la journée une petite voiturette (style golf) pour faire le tour tranquillement. C’est coutume ici, il y en a partout et c’est vachement rigolo, les enfants adorent.

 

On commence par se poser sur la plus belle plage, playa norte, à la pointe nord. Au loin, on distingue toute la zone hôtelière de Cancun. Mais ici, même si les hôtels commencent à se construire, le luxe reste discret et on se sent nettement plus dépaysés. L'eau est translucide et on a pied sur plusieurs dizaines de mètres.

 

34 Cancun et Isla Mujeres2

 

34 Cancun et Isla Mujeres3

 

34 Cancun et Isla Mujeres4

 

34 Cancun et Isla Mujeres5

 

34 Cancun et Isla Mujeres6

 

Aux alentours de midi, nous nous garons dans le centre ville pour admirer les boutiques vendant, bien plus cher qu’ailleurs, des souvenirs pour touristes. On se fera un repas tacos au poulet devant un boui-boui, délicieux, les meilleurs depuis le Mexique.

 

On repart ensuite explorer le côté ouest de l’île. Arrêt à la ferme des tortues (Tortugranja). C’est un centre de reproduction. Il y a aussi quelques beaux poissons dans des aquariums et un requin dans un bassin au milieu des tortues marines.

 

34 Cancun et Isla Mujeres7

 

34 Cancun et Isla Mujeres8

 

34 Cancun et Isla Mujeres9

 

Nous irons ensuite nous prélasser au club de playa Garrafon de Castilla. C’est une plage privée avec des palapas et des chaises longues. L’entrée ne coûte que 3€ et à l’avantage d’offrir les mêmes fonds marins que le parc d’attraction hors de prix situé juste à côté.

 

34 Cancun et Isla Mujeres11

 

34 Cancun et Isla Mujeres12

 

Nous aurons donc la chance de voir de beaux poissons multicolores mais surtout un énorme poisson perroquet aux couleurs magnifiques.

 

34 Cancun et Isla Mujeres18

 

Pendant qu’Alex et Théo passe du bon temps ensemble sur la plage, nous prenons, Pierre, Vatea et moi, la petite voiturette pour visiter la pointe sud de l’île où se trouve le sanctuaire de la déesse Ixchel, ainsi que le phare.

 

34 Cancun et Isla Mujeres13

34 Cancun et Isla Mujeres14 

 

Après cette visite, on continue notre route tout autour de l’île découvrant la côte est, plus sauvage et dangereuse, puisqu’elle donne sur le large, le ressac y est donc plus puissant.

 

34 Cancun et Isla Mujeres15

 

 

On repart chercher Alex et Théo pour ramener la voiturette. On se balade à nouveau le long de la plage pour admirer le coucher de soleil et dans les rues du centre ville. On mange un bout dans un boui-boui avant de reprendre le bateau à 19h.

 

34 Cancun et Isla Mujeres17

 

La journée a été super agréable, on rentre tous fatigués.

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 23:53

Du 26 au 27 février 2013

 

Après un passage rapide dans la ville de Valladolid, que nous visiterons plus tard avec le papa de Théo, nous nous trouvons un bivouac assez désert et sauvage devant le portail fermé du site archéologique de Ek Balam.

 

Ek Bal et X'canché

 

Au réveil, nous sommes prêts pour découvrir ce qui sera pour nous un des plus beaux sites mayas.

Ek’Balam veut dire jaguar noir, c’est un site découvert récemment et donc très peu fréquenté.

La cité fût occupée en 500av JC et était un grand centre religieux, politique et économique, elle était fortifiée et ceinte de 3 murailles, percées de 4 entrées d’où partaient les sacbé. Chacune de ces 4 routes se dirigeaient exactement vers les 4 points cardinaux.

A l’entrée El Arco Maya orienté selon les 4 points cardinaux.

 

Ek Bal et X'canché1

 

Ek Bal et X'canché2

 

Ek Bal et X'canché3

 

Ek Bal et X'canché4

 

Ek Bal et X'canché5

 

Après avoir franchi les arbres, on découvre l’Acropolis. Il est divisé en plusieurs petites pièces reliées entre elles par d’innombrables escaliers. Les sculptures tout en haut y sont magnifiques et impressionnantes. Ca devait être le palais du roi. On y voit une avancée en forme de gueule de jaguar avec de grosses dents. La vue depuis le sommet est spectaculaire sur une forêt à perte de vue. L’ambiance est calme et sereine. On a adoré. Plusieurs autres monuments et le jeu de pelote sont intéressants aussi.

 

 

En fin de matinée, on part vers la cenote X’canché, elle se trouve dans l’enceinte du site. Il faut marcher 2 kms pour y arriver car elle cachée au milieu de la forêt. Les taxis vélo peuvent nous y amener mais ça reste cher. Pour nous, c’est la première  que l’on voit et cela tombe plutôt bien vu la chaleur extrême.

 

Ek Bal et X'canché6

 

Les cenotes pullulent dans le Yucatan, ce sont des grottes ou des puits qui se sont formés par effondrement du sol. Elles sont reliées entre elles par un réseau de canaux souterrains, c’est pour cela qu’en surface on trouve  de l’eau douce et en profondeur de l’eau de mer.

Elles sont considérées sacrées pour le peuple Mayas qui y jetait des offrandes car c’était pour eux un moyen de communiquer avec l’inframonde. C’est aussi une réserve d’eau pour les habitants, c’est pour cela que l’on s’y baigne sans crème solaire et après être passé sous la douche.

 

Ek Bal et X'canché7

 

Une fois en haut de la cenote X’Canché, c’est le « Waouuuhh » général ! Une eau bleue turquoise dans un trou profond de 30m d’où pendent des lianes et les racines des arbres. Quant à la profondeur sous l’eau, elle est aussi très importante, on ne voit pas le fond. Une piscine naturelle sans fond en quelque sorte.

 

Ek Bal et X'canché8

 

On est seul dans ce coin de paradis, il y a juste des poissons chats qui nagent avec nous.

Les enfants ont pu sauter du haut d’un plongeoir et jouer avec de grosses bouées.

 

Ek Bal et X'canché9

 

Après ce moment de rafraichissement et d’évasion, nous avons mangé sur le parking du site et repris la route pour Cancun…

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 03:38

Du 25 au 26 février 2013

 

Il fait une chaleur épouvantable, le thermomètre du camping-car affiche 40 degrés. On arrive à Merida dans l’après-midi, nous nous garons sur le parking du walmart un peu en périphérie et prenons un collectivo pour visiter le centre historique.

Tout est regroupé autour du zocalo et de sa cathédrale, construite il y a 400 ans avec les pierres d’anciens temples mayas. Le crucifix derrière l’autel serait un des plus grands du monde. Nous nous faisons accostés plusieurs fois par des locaux qui nous conseillent des achats d’artisanat mexicains dans des boutiques soit disant équitables. On se promène mais les prix sont finalement plus chers pour une qualité identique qu’ailleurs.

Merida et Iza

 

On entre dans le Palacio del Gobierno pour aller voir la salle où se trouvent des peintures retraçant les faits marquants de l’invasion du Yucatan par les conquistadors, l’esclavagisme des Mayas et la destruction de leur culture.

Merida et Iza1

 

En face du zocalo, une des plus vieilles maisons de la ville, casa de Montejo, retient l’attention par son portail de style plateresque très chargé.

Merida et Iza2

 

Le soir tombant, nous reprenons le collectivo et déplaçons ensuite le camping-car dans un parking très calme du parc zoologique Animaya, que nous visiterons demain.

7h, nous sommes réveillés et profitons de la fraîcheur du matin pour aller se promener dans le parc. Etonnement, l’endroit est gratuit et très vaste. Il y a toute sorte d’animaux regroupés dans une sorte de réserve autour d’un lac, ils ont donc pas mal d’espace et les aménagements sont bien pensés.

Merida et Iza3

 

Nous avons donc pu voir crocodiles, biches, singes, tapirs, lions, toucans, girafes, buffles, mouflons, antilopes, autruches, flamands roses, cygnes noirs…

Merida et Iza4

 Merida et Iza5

 

Une balade bien agréable que nous terminerons par un point de vue sur toute la ville depuis le mirador du parc (grande tour incrustée de gravures d’animaux).

 

Merida et Iza6

 

A 12h, nous arrivons dans la jolie ville jaune d’Izamal, à 70km à l’est de Merida. Toutes les maisons du centre sont peintes en jaune et blanc, à l’image du magnifique et imposant couvent qui domine le zocalo, le Convento de San Antonio de Padua. Il a été construit par les fransiscains en 1553 sur l’emplacement d’un temple maya. L’atrium est gigantesque (7800m3), bordé par 75 arcades (à part au Vatican, il n’y en a pas d’aussi vaste. C’est magnifique, le contraste du jaune avec le vert de la pelouse et le bleu du ciel. A l’intérieur, beau retable en or abritant la vierge d’Izamal à qui on attribue de nombreux miracles. Il y a aussi le couvent fréquenté par les moines, mais il ne se visite pas.

Merida et Iza7

 Merida et Iza8

 

Au abord du centre, on est allé voir la pyramide de Kinich Kakmo, une ruine d’une ancienne cité maya. Rien d’extraordinaire si ce n’est que depuis le sommet, la vue sur la ville est grandiose (mais pas de photo puisque notre photographe est resté en bas).

Merida et Iza9

 

Après cette petite halte très sympathique, nous partons en direction de Valladolid pour se rendre au site maya de Ek Balam…

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 02:29

Du 23 au 25 février 2013

 

Uxmal

Nous arrivons sur le parking du site d’Uxmal en fin de journée. C’est parfait puisqu’à 19h il y a un spectacle son et lumière dans les ruines du site, cela fait partie du prix d’entrée pour le lendemain matin.

Nous sommes donc installés sur des chaises face au grand quadrilatère des nonnes, le show dure 1h, les plus grands monuments sont illuminés et les couleurs vives changent au grès de la voix qui explique l’histoire de cette grande cité.

 

Uxmal

 

Le site est remarquable par ses monuments et la beauté de son architecture, caractéristique du style puuc : des frises finement sculptées au sommet des édifices. Chac, le dieu de la pluie, reconnaissable à son nez en trompe, est omniprésent. C’est l’ensemble le plus important du Yucatan avec Chichèn Itza, et sans doute le plus pittoresque, grâce aux paysages vallonnés, livrant une jolie vision d’ensemble. Plus qu’un centre cérémoniel, Uxmal était la capitale politique, religieuse et militaire de la région puuc, et comptait plus de 20000 habitants à l’époque de sa prospérité (entre VII et Xè S).

 

8h du matin, nous sommes prêts pour démarrer la découverte du site et de ses monuments. Il y a du monde qui arrive mais nous sommes une fois de plus les premiers.

 

Uxmal3

 

La pyramide du devin est magnifique, malheureusement, les touristes ne sont plus autorisés à y grimper, mais on comprend parfaitement pourquoi il est si important de préserver un tel patrimoine.

Nous repassons où nous étions assis la veille, au quadrilatère des nonnes, cette grande cour est entourée par 4 grands édifices du pur style puuc, il y a d’innombrables frises sculptées du dieu Chac, des serpents entrelacés, des motifs floraux et géométriques et 74 petites portes.

 

Uxmal4

 

Uxmal5

 

On traverse ensuite le jeu de pelote, avec ses anneaux très bien conservés, pour arriver au palais du gouverneur, long de 100m et sculpté de 103 masques du dieu Chac. Dans les talus, au pied du palais, pleins d’iguanes se prélassent au soleil.

 

Uxmal6 

 

Uxmal1

 

Depuis la terrasse nord, on a une vue magnifique sur le site.

 

Uxmal7

 

Nous montons ensuite sur la grande pyramide, haute de 32m, la vue est époustouflante sur tout le site qui émerge de la forêt.

 

Uxmal8

 

Uxmal9

 

Uxmal10

 

Nous marchons ensuite vers le secteur sud, nous avons bien envie de voir à quoi ressemble le temple des phallus… une quinzaine de zizis en pierre (et non de Pierre) abrités sous un palapas.

 

Uxmal11

 

Nous terminons la visite du site par le cimetière, en piteux état, juste des carrés sur lesquels on distingue des têtes de mort. Puis enfin retour à la pyramide du devin par le carré des oiseaux.

 

Uxmal12 

 

Kabah

Dans l’après-midi, nous visitons Kabah, à 20km au sud d’Uxmal, les cités étaient reliées entre elles par des chemins que l’on appelle des sacbés (voies sacrées). C’est d’ailleurs le cas pour l’ensemble des sites du Yucatan et même au-delà.

Les ruines se situent de chaque côté de la rue, mais le plus imposant c’est le Gran Palacio et le Codz Poop (palais des masques) sur sa droite. Impressionnante façade sculptée de 270 masques de Chac (dieu de la pluie), une architecture maya du pur style puuc. 

 

Uxmal13

 

Uxmal14

 

Uxmal15

 

En face on peut voir le chultun, grande citerne toujours en fonctionnement. Derrière le palais des masques, des sculptures de guerriers toltèques (les envahisseurs des Mayas) et des pierres gravées.

De l’autre côté de la route, après un petit sentier, on tombe sur une arche monumentale qui marquait le départ du sacbé menant à Uxmal.

 

Uxmal16

 

Sur la route qui nous mène au site suivant, nous traversons un petit village où les habitations traditionnelles sont en bois et torchis avec un toit de palme.

 

 

Sayil

Cette cité, datant de l’an 750, est complètement enfouie dans la forêt. L’édifice le plus remarquable est le grand palais, long de 90m avec 90 antichambres, il se dresse au milieu d’une belle clairière. On voit très bien la restauration faite du côté gauche de l’escalier (sacré travail).

 

Uxmal17

 

Le site est assez étendu, même si les autres édifices ne sont pas majestueux, c’est agréable de se promener sur le sentier au milieu de la forêt et des petits lézards. Nous terminons donc tranquillement notre journée ici.

 

Uxmal18 

 

 

Labna

Nous nous garons le soir, devant le portail du site.  Sur la route, nous avons vu des panneaux indiquant « traversée de jaguar », chez nous ce sont les brebis, ici c’est nettement moins rassurant ! Du coup, on ne s’éternise pas dehors à la tombée de la nuit.

 

Uxmal19

 

A 8h, nous sommes dans le site, le palacio est ici aussi le monument le plus intéressant et le mieux restauré. On peut y voir des masques de Chac dont un sur un angle qui le représente sortant de la mâchoire grande ouverte d’un serpent.

Plus loin sur le sentier, une pyramide surmontée de son petit temple qui servait de mirador. On termine par une très belle arche sculptée.

 

Uxmal20 

 

Les grottes de Loltun

On les visites en fin de matinée, magnifiques, ces grottes ont été le refuge des Mayas durant les invasions. Nous sommes seuls et un guide nous conduit à l’intérieur, la balade dure 1h, à 70m de profondeur  et on ressort par un autre côté 2kms plus loin.

 

Uxmal21

 

Uxmal22

 

On y voit des jeux de lumière, des peintures rupestres, des stalactites et des stalagmites.

 

Uxmal23

 

Uxmal24

 

 

La route puuc s’arrête ici, nous sommes enchantés de cette découverte des sites mayas.

Le plus impressionnant reste Uxmal, mais les autres sont très intéressants, d’autant plus que nous en avons profité tranquillement car il n’y avait pratiquement personne.

 

puuc.png

 

Nous partons maintenant en direction de Merida…

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 16:39

Du 22 au 23 février 2013  

 

C’est la seule ville fortifiée du Mexique. Au XVè S, c’était aussi le seul port du Yucatan, d’où partait du bois précieux, de l’or et de l’argent. Elle était donc sujette à nombreux pillages de la part des pirates et des corsaires, c’est pourquoi des remparts tout autour ont été construits. Aujourd’hui il ne reste que quelques murailles et forts, mais la ville a été rénovée et c’est une jolie halte calme et agréable avec ses rues pavées et ses maisons peintes couleur pastel.

 

Mais on y vient pas pour ses plages qui ne sont pas exceptionnelles et surtout assez polluées car l’état de Campeche est aussi le plus gros producteur de pétrole du pays.

Nous arrivons dans la ville en fin de journée, on se trouve un bivouac très sympa, sur le parking du secrétariat du tourisme, il y a la mer en face, des jeux d’enfants juste à côté et nous sommes à 2 pas du centre ville.

 

Nous en profitons donc pour aller nous y balader. Nous visitons le zocalo et sa cathédrale Santa Isabel, de style baroque, puis le long des remparts, de la puerta del mar à la puerta de la tierra. Justement, à cette porte de la terre, nous tombons sur un spectacle son et lumière qui raconte l’histoire de la ville, des pirates et des fortifications.

 

 

Campech

 

Campech1

 

C’est appréciable de visiter un lieu de nuit, la ville est joliment illuminée et l’ambiance est très sympa.

Après une bonne nuit de sommeil, nous marchons à nouveau dans la ville et terminons en fin de matinée le long de l’océan, qui effectivement paraît très pollué.

 

Campech2

 

Campech3

 

Campech4

 

Campech5

 

Nous roulons ensuite vers Merida, on nous ferons de grosses courses pour se ravitailler avant d’attaquer la découverte des sites archéologiques Mayas de la Ruta Puuc…

 

 

 

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article