Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 14:20

Du 27 au 30 septembre 2012

 

Nous avons mis 3 jours pour aller de Seattle à Yellowstone National Park.

 map-seattle-yellowstone.png

 

 

Ce parc de près de 9000km2, grand comme la corse, est le doyen des parcs nationaux américains.

Terre, feu, air, eau : les 4 éléments ont présidés à la naissance de Yellowstone, posé sur l’épine dorsale des rocheuses. La route en forme de grand 8 qui traverse le parc fait 281km, nous l’avons parcouru en presque 4 jours.

 

 Map_Yellowstone_National_Park-copie-1.jpg

 

La carte postale de Yellowstone demeure Old Faithful, ce geyser le plus célèbre du monde projette jusqu’à 50000 litres d’eau bouillante qui jaillit toutes les 90min jusqu’à 60m de haut (le visitor center affiche même les horaires) et le Grand Prismatic Spring dont on peut admirer les spendides couleurs  vues du ciel.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds1

 

yellostone, un volcan sous nos pieds3

 

Mais le parc répertorie aussi 10mille autres geysers, des sources chaudes (hot springs), des bassins abyssaux multicolores, des marmites boueuses (pot), des fumerolles… autant de phénomènes geothermiques au fil des passerelles en bois aménagées pour les visiteurs. Il est strictement interdit de quitter le sentier car ces phénomènes dégagent une chaleur extrême.  Sous nos pieds, à 3350m sous la croûte terrestre, brûle un feu permanent : le magma en fusion. Vous l’avez compris, Yellowstone est un immense volcan. Sa caldeira est si grande qu’il est difficile d’imaginer l’éruption apocalyptique qui l’a créé, il y a 640000 ans. Après l’explosion du volcan, la lave a continué à couler et a boucher le cratère, lui donnant l’aspect d’un plateau perché à 2500m d’altitude. Là, ont poussé forêts, lacs, grasses prairies et falaises vertigineuses. En superstar, le canyon de la Yellowstone River, aux paroix jaunes et oranges cuivrés.

 

articles-usa_canada-5520.JPG

 

Dans ce paysage de début du monde, les animaux sont rois, on peut y voir des troupeaux de bisons , de cerfs et d’antilopes, suivis de leur prédateurs les ours, coyotes et les loups noirs.

 

Pour entrer dans les parcs nationaux américains, c’est comme au Canada, il faut payer l’entrée. Il est bien connu que prendre le pass annuel est bien plus avantageux, 80$ qui donne accès à tous les parcs nationaux durant 1 an pour une famille en camping car.

 

Ensuite, il faut aller dans les campgrounds pour la nuit car les bivouacs sauvages ne sont pas autorisés. Cependant, beaucoup de campings ferment après septembre, seuls 2 ou 3 restent ouverts et sont bien souvent complets avant midi. Ce qui nous arrange et nous donne un prétexte pour bivouacer gratuitement sur des parkings, enfin ça n’est pas si évident, vous comprendrez plus loin…

 

Nous avons commencé notre premier jour de visite par la partir sud-est du parc, celle qui abonde le plus en geysers (Lower geyser basin, Midway geyser basin, Biscuit basin, Old faithful, Upper geyser basin, Black sand basin). Journée donc bien chargée. Nous avons ensuite dormi sur le parking du lodge de Grant Village qui affichait complet, au milieu des véhicules des clients, nous passions assez inaperçus.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds

 

yellostone, un volcan sous nos pieds2

 

yellostone, un volcan sous nos pieds4

 

  yellostone, un volcan sous nos pieds5

 

 

Le 2ème jour, nous avons fait West Thumb, longé le lac Yellowstone, vu Sulphur caldron, Mud vulcano et parcouru le canyon de Yellowstone, au sud-ouest, de chaque côté de la Yellowstone River. Nous avons surtout aimé le point de vue « artist point ».

 

yellostone, un volcan sous nos pieds6

 

yellostone, un volcan sous nos pieds11

 

Sur  ce trajet, première rencontre avec un gros troupeau de bisons avec qui nous avons pique niquer le midi. C’est très impressionnant, ils sont énormes et traversent la route bloquant souvant le passage des voitures. Nous sommes donc descendus du cc pour les voir de plus près, le chef fixait les gens en faisant des bruits de mécontentement et se mettait à charger, nous avons eu des grosses montées d’adrénaline quand c’est vers nous qu’il s’est précipité!   

 

yellostone, un volcan sous nos pieds7

 

yellostone, un volcan sous nos pieds8

 

yellostone, un volcan sous nos pieds9

 

yellostone, un volcan sous nos pieds10

 

En fin de journée, nous sommes remonté vers Norris et Mammoth Hot Spring, au nord-est  car malheureusement la route vers Tower fall était fermée pour cause de travaux. Nous n'avons rien visité sur cette route sachant que nous la referons dans l'autre sens. 

 

A Mammoth c’est un grand cerf et sa cour de biches qui nous ont acceuilli à l’entrée du village, nous sommes restés là pour les admirer à quelques mètres du camping-car.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds12

 

Finalement, comme la nuit tombait, nous avons décidé de rester garer là devant le visitor center, le campground de Mammoth étant full. Mais à 23h30, 2 rangers viennent frapper à la porte pour nous dire que bivouacer là est interdit mais qu’exceptionnellement vu que le camping est plein nous sommes autorisés juste pour cette nuit.  Nous devront leur montrer passeports, carte grise du cc et assurance. Malgré cette rigueur dans le parc, les rangers sont toujours très aimables et courtois. Dans les parcs nationaux, ce sont des îcones, ils informent, guident, assurent la propreté, sécurité et respect des règles du parc.

 

Le 3ème jour, nous avons passé la matinée à Gardiner, village avant l’entrée nord du parc, pour y faire une lessive et se ravitailler, c’est toujours moins cher en dehors des parcs. Dans l’après-midi, nous avons repris la route vers Lamar Valley, au nord-ouest. C’est un endroit très sauvage, réputé être le territoire des animaux, surtout les loups noirs et les antilopes. Nous nous sommes arrêtés à différents points de vue pour guetter avec nos misérables jumelles. Nous avons juste pu voir plusieurs antilopes d’amérique et des bisons.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds13

 

Fort de notre expérience de la veille avec les rangers, nous décidons de ne pas tenter un autre bivouac sauvage dans le parc, étant sans doute fichés, et sortons donc par l’entrée nord-ouest pour rejoindre le village de Cooke City. On passera la nuit en ville, sur le bord de la route à quelques pas des bars typiquement américains. Très bonne nuit !!!

 

Le meilleur moment étant le matin pour apercevoir les animaux, nous nous levons à 5h le 4ème jour pour parcourir la vallée et rejoindre Mammoth. Nous y verrons des antilopes et à nouveaux des troupeaux de bisons, mais pas de loups à l’horizon !

 

Fin de matinée, passage au visitor center de Mammoth pour que les enfants remettent leur cahier de Junior Ranger et recevoir ainsi leur badge. Nous en avons profité pour aller voir le musée à l'intérieur du visitor center.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds14

 

L’après-midi, nous visiterons les terraces de Mammoth Hot Spring aux couleurs incroyables. Nous y feront la connaissance de Nicolas, un français en vacances pour 3 semaines et ensuite 2 photographes professionnels avec qui nous discuterons pendant que les enfants joueront sur une aire de pique nique.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds15

 

C’est pendant ce temps-là que Vatea, se prenant pour un Ninja, a sauté de la table de pique nique (non pas de l'arbre)... En voyant son poignet, j’ai compris qu’il se l’était fracturé ! Heureusement que la seule clinique du parc se trouve à Mammoth, en 5 minutes nous y étions et en 2h, après quelques radios de son bras, Vatea avait un joli plâtre dont il était finalement fier.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds16

 

Après cette frayeur, nous sommes allés marcher à Norris, dernier site du parc que nous n’avions pas encore vu.

 

yellostone, un volcan sous nos pieds17

 

En soirée, nous avons refait la route côté sud-est pour rejoindre Grand Teton National Park.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Etats-Unis
commenter cet article

commentaires

usa ouest americain 18/07/2013 18:04

Superbe, que de belles photos, génial que vous ayez croisé les bisons, ce doit être impressionnant comme ça!

Sophie