Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 21:39

    Du 23 au 29 mai 2014

Depuis que nous avons quitté Rio de Janeiro, nous longeons la sublime Costa Verde. Cette côte verte est surnommée ainsi en raison de la forêt atlantique (mata atlantica) luxuriante qui couvre ses massifs vallonnés. Son immense baie bordée de magnifiques plages abrite une quantité inouïe d’îles paradisiaques, environ 350 !

6 route entre Rio et Paraty

Nous faisons une petite halte à Angra Dois Reis car c’est de là que partent la plupart des bateaux pour la belle Ilha Grande (grande île). Là-bas, aucune voiture, juste des plages magnifiques, des criques de rêve, des sentiers de promenade. C’est une réserve naturelle. Mais malheureusement les horaires des bateaux qui s’y rendent sont peut adaptés pour nous car ils partent en milieu d’après-midi ce qui rend obligatoire l’hébergement dans un hôtel sur place. On passe donc notre chemin.

Nous quittons tout de même l’axe principal pour rouler sur la route de la côte « la estrada do contorno » qui serpente à travers une forêt tropicale se jetant dans la mer. C’est splendide mais malheureusement, la plupart du temps, la vue est cachée par les haies ou les murs des hôtels et maisons luxueuses ou même par la végétation.

Nous arrivons à Paraty vers 13h et nous garons au bord du canal, non loin du centre historique.

Paraty fut au XVIè siècle l’un des plus importants ports du Brésil, refuge de pirates et de corsaires, c’est là que transitaient l’or et autres richesses minières du Minas Gerais. Avec l’arrêt de la route de l’or, Paraty s’enfonça dans un déclin.


map paraty

En 1966 la ville a été classée monument historique et patrimoine de l’humanité par l’Unesco.

Aujourd’hui, Paraty est une destination touristique très prisée avec ses plages et ses 65 îles.

Après s’être posés, nous partons à la découverte du centre historique.

A mi-chemin entre Rio et Sao Paulo, la ville a gardé son apparence séculaire. C’est un ensemble de petites maisons basses, de sobrados bourgeois et de 22 rues pavées et entièrement piétonnes polies par les sabots des chevaux, c’est un régal de s’y promener au milieu des nombreuses boutiques d’artisanat très varié et coloré, je suis vraiment sous la charme de ce coin tranquille et peu ordinaire. Vus de la jetée, la mer, l’église, près de la superbe anse, les collines et le ciel se complètent dans une magique harmonie de dégradés de blancs, de gris et de bleus.


7 Paraty

Ce week end c’est le festival de jazz le plus populaire du pays (Bourbon Festival Paraty). Des gens de tous le pays viennent y assister.


7 Paraty2

7 Paraty1

Le soir donc, les enfants choisissent de rester tranquilles devant un dessin animé, pendant que nous sortons une petite heure Pierre et moi à travers les ruelles du centre.


Samedi 24 mai

Le lendemain matin, après le temps d’école, les enfants se mettent à pêcher dans le canal à côté duquel nous sommes garés. Ils remontent pas mal de poissons chats et de poissons flûtes, trop petits et pas vraiment comestibles, on les relâche…


7 Paraty3

Après le repas, Théo a besoin de faire pas mal de révisions sur la conjugaison, Pierre l’aide au camping-car et je pars marcher un peu avec Vatea.


7 Paraty4

Finalement l’après-midi passera super vite, nous passons beaucoup de temps à flâner dans les boutiques, écouter les petits concerts de jazz dans les ruelles, goûter au sucreries et patisseries locales que proposent les vendeurs ambulants. On va voir la plage et le port où oscillent fièrement de vieux bateaux à voiles, à coque de bois de toutes les couleurs.


7 Paraty5

7 Paraty6

Paraty étant tout petit, nous pensions être rejoints par Pierre et Théo, mais il est 18h quand nous arrivons au camping-car et découvrons que notre grand pêcheur a eu un petit accident avec sa prise : Pour enlever plus facilement l’hameçon, Théo a coincé le poisson sous son pied, mais sans savoir que celui-ci avait une grosse épine dorsale susceptible de se dresser pour se défendre. Elle a donc traversé la tong et son pied. Il a eu très mal, son pied a beaucoup gonflé et il a pas mal saigné. Un passant du coin, pour rire, lui a dit que la piqûre était mortelle, il a fallu un peu de temps pour que Pierre réussisse à le déstresser !!! Ceci dit c’est quand même un poisson toxique et il faut bien nettoyer la plaie. Pauvre bouchon !!! Je l’ai bichonné à mon retour et il était content de voir les petits souvenirs que je lui avais ramené (tortue en magnet, bateau en bois). Bon à part ça, ils ont bien travaillé tous les 2 et se sont bien amusés.

 

Dimanche 25 mai

Ce matin, nous avons pas mal de passants qui s’arrêtent pour nous parler, prendre des photos et poser des questions sur notre voyage. Parmi eux, une famille de Rio séjournant à l’hôtel en face. Leur fille parle très bien français, ils rêvent de faire le même genre de trip. Après avoir longuement discuté, ils nous proposent de venir dans leur chambre prendre une bonne douche chaude. Je suis la seule à en profiter car c’est plus simple pour me laver les cheveux.

Après le repas, on part tout le 4 faire notre « désormais » habituelle balade dans le centre historique, dont je ne me lasse pas. Au Brésil, les magasins HAVAINAS de tongs sont grandement représentés et les prix sont modiques. Ici, une paire de base coûte 3€, une paire plus colorée ne dépasse pas les 10€. Etant tous les 4 des fans des tongs, on s’achète tous une paire en prévision.


7 Paraty7

Le soir, on profite de la connexion de l’hôtel pour publier sur le blog et skyper la famille.

Ensuite, soirée fou fou, musique et danse dans notre camping-car. Les enfants adorent ça, ça les défoule.

 

Lundi 26 mai

La journée commence par la corvée courses. Je pars avec Pierre à la recherche d’un petit supermarché. Puis, nous allons faire quelques photos en ville car le soleil aujourd’hui est bien présent après la pluie de cette nuit et la grisaille de la vieille.

Très souvent, après de fortes pluies, les rivières débordent un peu et les rues inondent. Ce phénomène a été prévu par les fondateurs de la petite ville coloniale car cela permet de nettoyer les pavés où se déversaient à l’époque les égouts. Aujourd’hui encore, les eaux reprennent leur droit et serpentent entre les bâtisses formant un vaste miroir tourné vers le ciel, c’est stupéfiant et très photogénique !

L’après-midi, nous prenons le camping-car et allons à Paraty Mirim, à 17km d’ici. Il parait que le coin est sauvage et tranquille.

Ici vivent encore des guaranis, on les croise tout le long du chemin, une piste d’environ 5km. Comme il a plu, c’est assez boueux et Pierre craint de rester tanqué. Mais ça passe.

trindade

Nous arrivons sur la plage, mais sommes déçus par les lieux, rien de fabuleux. On se promène un peu avant de faire demi-tour car la pluie menace à nouveau et nous ne voulons pas prendre le risque de rester coincés.

De retour à Paraty, nous allons prendre quelques infos concernant les sorties en bateaux sur les îles alentours. En chemin, nous croisons une famille française avec 2 enfants voyageant aussi en camping-car (un laika en plus). Claude, Stéphanie, Louisa et Joseph ont fait l’Amérique du sud en 1 an et repartent comme nous en juin. On discute un bon moment et avons rapidement constaté que nous avions de nombreux points communs (éducation, alimentation, santé, Steph a d’ailleurs accouché à la maison), bref, on accroche bien tous ensemble. La petite croisière les tente aussi. On se donne donc rendez-vous demain devant l’agence.

 

Mardi 27 mai

Cette nuit, mauvaise nouvelle, on nous a volé les vélos !!! C’est la première fois, au bout de 2 ans de voyage qu’on nous dérobe quelque chose. Du coup, on ne se plaint pas trop et prenons le bon côté des choses : ça aura fait plaisir à des petits qui en auront besoin !

Pas étonnant non plus, cela fait 4 nuits que nous stationnons au même endroit. Il est clair du coup qu’on se fait repéré. Les vélos sont attachés par des sangles et un simple cadenas qu’on peut couper facilement avec une grosse pince !

Bref, comme nous partons pour la journée en bateau, personne ne sera là pour surveiller notre Mauro. On décide donc de rejoindre Steph et Claude au camping pour plus de sécurité.

Nous négocions à 40 reais (13€) pour nous 4. Le patron est ok et nous bénéficions de douches chaudes, eau, électricité, wifi et même cuisine extérieur commune avec des réchauds à gaz.

Paraty 3889

Une fois rapidement installés, je prépare le pique-nique et nous fonçons à l’agence pour retrouver nos amis.

Claude a pu obtenir un super tarif comme nous sommes plusieurs. Les enfants ne payeront pas et nous payons moins de 10€ par adulte pour une sortie en bateau de 5h à travers les îles et leurs plages du coin.

sortie bateau

sortie bateau1

Le soleil est au rendez-vous et nous passons une superbe journée. On peut faire du snorkelling et l’arrêt le plus sympathique se fera à praia la lula. Les enfants jouent dans les vagues, la plage est isolée car elle n’est accessible qu’en bateau, comme la plupart d’entre elles.


sortie bateau2

sortie bateau3

sortie bateau4

sortie bateau5

En fin de journée, de retour au camping, nous partageons le repas avec nos amis.

 

Mercredi 28 mai

Il a plus beaucoup cette nuit et ça ne semble pas s’arrêter. Dommage, nous avions prévu d’aller tous ensemble dans le village de Trindade, non loin d’ici. Du coup, nous restons au camping, profitant pour faire une longue journée d’école et du wifi. Nos amis, eux, partent vers Ubatuba, ils y retrouvent une famille brésilienne vivant là-bas. On se recroisera plus tard.

L’après-midi, nous allons faire quelques courses au supermarché. Le frigo refait des siennes, dès qu’il fait chaud et humide, c’est là qu’il nous lâche. Il faut donc acheter nos provisions au jour le jour.

 

Jeudi 29 mai

Le soleil est de retour, on fait notre matinée école et quittons ensuite le camping.

Nous roulons vers Trindade. Le lieu semble vraiment paradisiaque sur les photos et les pubs des agences : plages bordées de cocotiers et d’amandiers, piscines naturelles, petit village typique de hippies, rivières, cascades, jungle alentours… Bref, je suis motivée.

La route qui y mène serpente à travers une colline. Les montées et descentes sont raides. Mais arrivés à quelques kilomètres du village, la route goudronnée s’arrête, il faut alors passer sur le lit d’un petit court d’eau, mais il a beaucoup plu et la route est très cabossée par les rocher s environnants. Pierre ne veut plus prendre de risque avec notre Mauro, en plus, il me rappelle que nous n’avons pas de point bivouac ici et qu’il parait que c’est difficile d’en trouver vu l’étroitesse du village. A contre cœur, on fait demi-tour. Je prends juste quelques photos. Il fait pleut maintenant, je me console comme je peux. Mais au loin, je devine la beauté du site et j’ai vraiment les boules.


trindade1

On regagne la route principale, en direction d’Ubatuba.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Brésil
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite par mail 20/10/2016 13:02

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu

voyance gratuite mail 15/09/2016 13:00

Grâce à vous, j'ai pu apprendre beaucoup de choses intéressantes. J'espère en apprendre encore.

voyance serieuse par mail 22/07/2016 13:02

sympa et rapide, merci.

voyance par mail 11/02/2016 15:46

Super ! Ton blog est vraiment génial !
Merci d’exister !!!

nounou 27/08/2014 18:03

Un petit jeu de piste là-bas , ce serai chouette ;-)

Gros bisous.