Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 04:20

Du 6 au 18 juillet 2013

 

Cliquez ici pour le détail des démarches à faire pour le passage du camping-car en cargo.

 

Dernière marche de l’Amérique centrale vers le continent sud américain, le pays s’étire sur 650km de long, se rétrécissant à 50km de large entre l’Atlantique et le Pacifique à la hauteur du canal. Le panama s’est épanoui grâce à cette position stratégique, au carrefour de toutes les routes commerciales, il est à la tête de la plus importante flotte marchande du monde.

 

map-panama.png 

 

 

Prologue :

 

L’arrivée dans ce pays est pour nous une étape importante. C’est la fin de la première partie de notre voyage. C’est aussi l’étape des grosses démarches à faire pour passer en Amérique du sud.

Nous nous sommes longtemps posé la question de savoir si notre périple s’arrêterait là ou pas, en effet, il n’y a aucune route qui relie le Panama à la Colombie, ce qui implique de prendre un cargo pour faire traverser Mauro, et c’est très couteux ! Sans compter que les démarches sont longues et compliquées, cela génère du stress.

Prendre une telle décision  au vue de la somme engagée veut dire aussi que nous continuons jusqu’au bout, et donc environ 1 année de plus.

Nous pensions au départ faire ce voyage en 18 mois. Nous avons profité à fond de chaque pays et nous avons par conséquent passé plus de temps que prévu au départ. Il n’était pas question de bâcler le reste du continent.

C’est donc décidé, nous sommes à la moitié et nous continuons cette aventure, plus motivés que jamais !!!

 

Passage de la douane :

 

Très simple, démarches effectuées en 1h.

La sortie des personnes et du véhicule se fait avant le pont, il n’y a rien à payer.

Après le pont, en haut des escaliers, il faut d’abord faire tamponner les passeports pour l’entrée des personnes, aucun frais. Ensuite passer à l’assurance en bas de la rue pour le camping-car, 15$ pour 1 mois. Avec l’attestation d’assurance, retourner faire l’entrée du véhicule.

Nous sommes avec « http://www.lapierreroule.fr/ », nos amis Audrey et Gaël et leur fils Jules. Nous resterons ensemble afin de passer du Panama en Colombie à 2 familles.

 

  1 bocas del toro

 

 

Bocas de Torro :

 

Après le passage de frontière, nous roulons vers Changuinola où nous nous ravitaillons au supermarché et remplissons nos bouteilles de gaz. Nous roulons ensuite dans la montagne. Le paysage est magnifique. Nous arrivons en fin de journée au Bosque Protector de Palo Seco. Il y a un petit chemin goudronné qui mène à une station radio. C’est notre ami Marc qui nous avait indiqué ce bivouac tranquille. Nous passons donc tous une nuit au calme et dans la fraîcheur de l’altitude.

 

1 bocas del toro1 

1 bocas del toro2

 

1 bocas del toro3

 

 

 

Boquete :

 

C’est un gros village de montagne niché dans la vallée du Rio Caldera, beaucoup de voyageurs s’arrêtent ici car les balades peuvent être multiples dans la montagne environnante, au milieu des plantations de café et le long du rio.

La bibliothèque municipale nous permettra de faire un peu d’internet et de commencer à se renseigner pour notre futur passage en Colombie.

 

L’après-midi, nous flânons dans le centre ville. On y achètera des bracelets en macramé, j’ai besoin d’exemples pour apprendre d’autres tissages et me perfectionner dans ce nouveau passe-temps.

Le soir, nous bivouaquons près d’un site d’escalade en bordure de rivière, c’est un mur assez incroyable par son apparence dentelée.

 

2 Boquete 

3 boquete

 

Au 2ème jour, nous partons vers le parc national du volcan Barù, à une dizaine de km de Boquete, ce parc abrite le seul volcan du pays, endormi, il compte tout de même 6 cratères, c’est aussi le point culminant du Panama (3475m). La route pour s’y rendre est fabuleuse, on passe le long du rio, avec ses petits ponts suspendus, les gros galets et la végétation luxuriante.  Le parc est immense et nous nous y baladons dans l’espoir d’apercevoir le quetzal resplendissant, c’est ici son domaine.

 

3 boquete1

 

3 boquete2

 

3 boquete3

 

2 Boquete1 

2 Boquete2

 

 

Notre bivouaquons ensuite à l’entrée du parc, devant le poste de garde, il y a de l’eau et une table de pique-nique. Gaël en profite pour laver son cc.  

 

2 Boquete3

 

Nous sommes seuls, entourés de montagne et il fait frais. On a même ressorti les vestes et les chaussettes (ça faisait des mois !).

 

Le lendemain, un dernier passage à la bibliothèque pour voir où en sont les réponses à nos questions sur le cargo, les réservations, l’inscription au CNED…

Nous y retrouvons les australiens, John et Elisabeth.

Nous partons ensuite et roulons une grosse partie de la journée, nous dormons devant le camping (fermé) de Santa Clara.

Le lendemain, on reprend tous la route, on s’arrête au centre commercial pour faire de grosses courses et changer une des batteries de la cellule qui ne tenait plus la charge depuis quelques temps.

     

 

Punta chame :

 

Nous arrivons à Punta Chame dans l’après-midi, il fait très chaud et nous sommes contents de pouvoir nous baigner. Le soir : apéro et repas bien arrosé ! Je confirme que je ne tiens toujours pas le rhum !

 

3 Punta Chame 

 

 

Panama City :

 

Nous nous posons près du parking du Balboa Yacht Club où nous passerons 2 nuits, endroit connu des voyageurs pour commencer les démarches du cargo, on y a une vue surperbe sur le pont des Amériques.

 

4 Panama city

 

On y fait la connaissance d’un jeune couple allemand, Michaëla et Félix qui passent aussi en Colombie en même temps que nous.  

Durant les démarches, nous rencontrons Roby, un voyageur québecquois et solitaire. Il a le même camping-car que nos amis les dudu et les buguet, ça nous fait sacrément bizarre, surtout qu’il est seul. Enfin, ça rappelle des souvenirs…

Nous sommes donc 4 véhicules à passer en même temps, c’est assez encouragent et motivant.

Ces 2 jours passés à courir à droite à gauche ne nous ont pas permis de visiter la ville, nous sommes stressés par le passage et avons hâte que cela se termine.

 

Le 3ème jour, après avoir fini ce qu’il y avait à faire sur Panama City, nous partons visiter les écluses de Miraflores avant de nous rendre vers Colon pour la suite des démarches.

 

4 Panama city1 

 

 

Le canal et les écluses :

 

Un peu d’histoire : en 1880 c’est un français, Ferdinand Lesseps, qui entreprend les travaux de minage pour la construction du canal. Mais les glissements de terrain, les difficultés financières et la malaria qui terrasse des milliers d’ouvriers obligent à l’arrêt au km 28.

Ce sont ensuite les américains qui reprennent les travaux. Ils abandonnent le projet du canal au niveau de la mer et le redessinent muni d’écluses pour permettre au bateaux de franchir les variations de niveaux, plus besoin de minage. Chaque écluse est conçue avec un compartiment double pour permettre le trafic dans les 2 sens.  Le canal est inauguré en 1914, un véritable exploit, le canal relit l’Atlantique au Pacifique sur 80km et réduit à 9h les interminables semaines de navigation via le cap Horn. Aujourd’hui des travaux sont entreprit pour élargir davantage le canal qui accueille de plus en plus de gros navires.

 

4 Panama city2

 

4 Panama city3

 

4 Panama city4

 

Aux écluses de Miraflores, nous avons donc eu l’occasion de voir le passage de gros bateaux, il y a un musée très bien conçu, une salle de cinéma avec film explicatif 3D et un mirador pour observer les bateaux.

 

 

Shelter Bay :

 

En fin de journée, nous roulons vers Colon et passons les écluses de Gatun où nous devons attendre le passage de gros cargos.

 

5 Colon et Shelter Bay

 

Colon étant une ville peu recommandable, nous allons à une trentaine de km à l’ouest dans la marina de Shelter Bay pour un bivouac beaucoup plus calme et sécuritaire. On y retrouvera les allemands, viendront ensuite nous rejoindre les australiens, puis Roby, 5 camping-cars en tout. Nous y passerons 4 nuits avant d’embarquer nos camping-cars sur le cargo.

 

5 Colon et Shelter Bay1 

5 Colon et Shelter Bay3

 

Le lendemain de notre arrivée sur Shelter Bay, nous partons à Portobello, c’est là que se trouve les départ pour les voiliers qui se rendent à Cartagena en passant par les San Blas.

Nous avons tous choisi cette option pour passer en Colombie. Le prix du voilier en comparaison avec celui des billets d’avion et des nuits d’hôtel n’est pas plus conséquent. C’est pour nous une belle expérience, pas besoin de cuisiner et visite des îles paradisiaques en prime ! Bon, il parait qu’on souffre tous du mal de mer, nous verrons bien !

 

Nous allons donc au bar de Captain Jack, c’est lui qui fait transitaire avec les différents voiliers en partance. Sur le site internet (voir toutes les infos ci-dessous), nous n’avons pas trouvé beaucoup de possibilités et espérons avoir de lui plus de renseignements. C’est effectivement rassurant d’avoir son avis professionnel, mais a posteriori le site suffit amplement et permet une réservation similaire sans se déplacer jusqu’à Portbello, même si le village est très beau et la mer turquoise.

 

Sous les conseils de Jack, nous réservons donc sur « l’Indépendance », c’est le plus gros voilier effectuant ce trajet. Il dit qu’avec des enfants c’est mieux vu l’espace sur le bateau et le fait que sa taille limitera le mal de mer. Nous sommes d’accord même si nous aurions aimé un voilier plus intime où nous aurions été entre nous. Notre départ est prévu le 18 juillet au port de Carti. Cela coïncide bien avec le dépôt du cc le 17 à Colon, mais Carti étant un petit port assez éloigné et non accessible par la côte, il faut se rendre à Panama City et louer les services d’un taxi 4x4 pour nous y amener. La procédure est courante, Jack nous dit de réserver via l’hôtel.

 

De retour à Shelter Bay, le lendemain on s’arrête à Colon pour faire quelques courses, acheter la plaque en bois pour faire la séparation entre la cellule et la cabine de notre camping-car (contre les vols).

Audrey passera un bon moment sur l’internet du Pizza Hut pour trouver un hôtel libre à Panama City et réserver le taxi 4x4 qui nous amènera à carti le jour du départ.

 

Dernier jour avant de lâcher Mauro : tout le monde s’active, ménage, bricolage des séparations cellule, grosses lessives (heureusement qu’il y a une laverie à la marina), préparer les valises…

Le soir, nous nous couchons épuisés ! Cette semaine à été speed et stressante.

 

 

Jour J : le 17 juillet

 

Dernière journée où l’on court à droite à gauche pour la finalisation des papiers.

Mauro et les autres camping-cars seront déposés au port vers 16h. Nous les reverrons, on espère, en bon état, au port de Cartagène en Colombie d’ici une petite semaine.

 

5 Colon et Shelter Bay4

 

5 Colon et Shelter Bay5

 

Nous sommes tous les 8 (Roby, Audrey, Gaël, Jules, Pierre, Théo, Vatea et moi) sans nos véhicules et chargés de nos valises.

Nous prenons le car pour Panama City, direction notre hôtel qu’Audrey avait réservé il y a 2 jours.

Il est 20h quand nous arrivons, toujours aussi épuisés, nous filons au McDo d’à côté se remplir rapidement le ventre. La nuit sera courte, notre 4x4 vient nous chercher le matin à 5h. Il y a presque 2h de route dont une partie dans la montagne pour accéder au port de Carti et pouvoir embarquer à bord de « l’Indépendance ». A nous les San Blas !!!

 

 

Conclusion :

 

Nous n’avons pas pu profiter du pays comme nous l’aurions souhaité, d'ailleurs nous n'avons pas beaucoup de belles photos. Les départs du cargo étant tout les 15 jours, nous ne voulions pas non plus attendre trop longtemps, cela aurait décalé encore un peu plus notre programme. Notre itinéraire est maintenant bien calé sur des saisons qui nous conviennent dans les différents pays d’Amérique du sud.

 

 

Cliquez ici pour le détail des démarches à faire pour le passage du camping-car en cargo.

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Panama
commenter cet article

commentaires

Despont Lili 01/08/2013 10:36

Virginie , quand tu auras fait des bracelets j'espere qu'on les verras sur des photos !!!
Bisous
Lili

nounou 01/08/2013 08:28

Un an que vous êtes partis et seulement la mi-temps , quelle aventure de dingue .
Bonne continuation et faites attention à vous.
Gros kiss à vous quatre.

Despont Lili 31/07/2013 17:47

Et bien c'est pas de tout repos , il faut avoir la santée .... lol
Donc maintenant vous etes en colombie , je suppose qu'il faut pas aller n'importe ou dans ce pays , fais attention quand meme !!!!
Je continue de vous suivre avec passion
Bisous a vous 4
Lili

Roselyne 31/07/2013 13:27

Super! je suis vraiment fière de vous!!!vous voici de "l'autre côté" et avec encore une année de plaisirs devant vous.
Bravo!bravo!bravo, la suite va me passionner.

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 31/07/2013 15:43



on aurai aimé que tu sois avec nous Roselyne :-)