Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 16:41

Du 19 au 21 février 2013

 

chiapas.png

 

La veille, nous sommes arrivés au camping à Palenque et avons retrouvé par hasard nos amis Karine, Eric, Yaël et Ilan. Les enfants étaient fous de joie de se retrouver et les grands ont passé un moment à discuter. Ca faisait du bien de les revoir. Malheureusement ils partent déjà demain matin pour le Guatemala, il y a peu de chance dorénavant qu’on se recroise, rendez-vous donc en France les amis!

 

chiap

 

Palenque, situé dans l’état du Chiapas, se trouve au milieu de la jungle tropicale, c’est pourquoi ici il y a de nombreux singes hurleurs dont le cri est très impressionnant. Nous passerons donc une nuit assez particulière avec le bruit des singes dans les arbres au-dessus de nos têtes.

http://www.dailymotion.com/mx/relevance/search/singe+hurleur/1#video=xxohsy

 

 

Le 19 : nous prenons un collectivo pour se rendre sur le site archéologique de Palenque, nous y sommes dès 8h à l’ouverture, mais il y a déjà du monde, le site est très touristique.

 

Palenque signifie entourée d’arbres, les ruines se situent en effet dans la jungle, c’est une des plus grandes et des plus belles cités Mayas. Elle date d’environ 300 apr JC, mais les monuments et l’architecture n’ont pas la grandeur d’Uxmal et de Chichèn Itza, ce qui laisse penser que son rôle politique était secondaire. Elle a surtout une vocation royale, car le site fût construit à l’époque du très long règne du roi Pacal. Sa crypte fut d’ailleurs retrouvée à l’intérieur du « temple des inscriptions ». Il meurt un peu avant 100 ans et c’est son fils, Chan-Bahlum (jaguar-serpent) qui poursuit son œuvre. Lorsqu’il meurt à son tour, la cité entre dans sa phase de déclin.

 

Durant notre balade, nous faisons la connaissance d’un groupe de français accompagné de leur guide, ils font la tournée des ruines du Mexique en car. Théo se montre très intéressé par les explications du guide sur les mayas, il ne les lâche plus. Tout le monde échange avec nous donc sur notre expérience du voyage.

 

chiap1

 

Le temple des inscriptions : photo en bas à gauche sur le montage ci-dessus.

Rénové, il se dresse au sommet d’une pyramide de 22m, mais il est interdit d’y grimper. Il doit son nom aux textes qui couvrent les murs et les piliers. Pas moins de 617 glyphes, qui en font l’un des textes les plus longs du monde maya. En 1949, les archéologues font une découverte, un escalier secret qui descend à l’intérieur de la pyramide. Ils mettront 3 ans à le dégager, avant de découvrir la fameuse crypte funéraire qui contient le tombeau du roi Pacal, un sarcophage de 13 tonnes dont les magnifiques bas-reliefs symbolisent la mort de Pacal et son retour à la vie. A l’intérieur du caveau, on a retrouvé des somptueux bijoux en jade et un inestimable masque mortuaire.

 

chiap2

 

chiap3

 

chiap4

 

Nous prenons ensuite le chemin qui mène vers la sortie. Il longe la rivière et descend la colline jusqu’au musée, superbe balade dans la jungle, peuplée de nombreux vestiges, des ruines qui émergent de leur gangue de verdure, comme le temple des chauves-souris entièrement recouvert de mousse. Sur le sentier, on tombe sur une petite cascade et un pont suspendu.

 

chiap5

 

chiap6

 

Nous visitons le musée. C’est ici qu’on peut voir le masque de la reine rouge, des bijoux en jade et en obsidienne, des superbes céramiques, dont un magnifique dieu du soleil, une collection unique d’encensoirs merveilleusement décorés et surtout l’énorme tombeau du roi Pacal, impressionnant !

 

chiap7

 

chiap8

 

 

A 13h, nous rentrons pour manger. On décide ensuite de changer de camping, car celui-ci n’a pas le wifi, cela fait plus d’une semaine que nous n’avons pas donné ou reçu des nouvelles. Les proches vont finir par s’inquiéter.

 

Sur la route, super surprise !!! On croise les dudu !!! On voulait se connecter aussi pour savoir où ils étaient car les buguet nous avaient dit qu’ils devaient arriver. On est tous trop content de les revoir.

On va ensemble au camping Quiloma Ranch, un endroit mignon, paisible, où nous sommes seuls.

On passera l’après-midi à discuter avec Kevin et Maureen, puis à consulter nos nombreux mails.

Le soir, on observera les singes hurleurs à quelques mètres de nous, on partagera le repas et on mettra de la musique.

 

singes

 

Le 20 à 8h : on se prend tous les 6 un taxi pour 800pesos AR, ce qui n’est pas cher et évite d’avoir à prendre le camping-car dans une région montagneuse où les femmes arrêtent régulièrement les touristes véhiculés en tendant une corde sur la route pour vendre leurs produits. On va passer la journée à Agua Azul et Misol-Ha. Le taxi nous attendra sur les sites, histoire de rentabiliser son retour.

 

chiap9

 

Nous commençons par Agua Azul située à 64km de Palenque (2h en taxi). Magnifique suite de cascades qui se déversent dans des vasques successives. Il y a un beau soleil et l’eau est d’un turquoise profond et lumineux, c’est superbe.

 

chiap10

 

chiap11

 

chiap12

 

chiap13

 

chiap14

 

chiap15

 

chiap16

 

chiap17

 

On longe la rivière, le rio Xumulha, par un sentier qui monte pour voir les différents points de vue sur les nombreuses cascades. On est au milieu d'une végétation luxuriante.

 

chiap18

 

chiap19

 

chiap20

 

chiap21

 

On termine par une petite baignade dans l’eau. Avant de reprendre le taxi, au bout de 2h sur place, on se restaure rapidement dans un des bouis-bouis situés le long de la rivière, il y a aussi de nombreuses boutiques de souvenirs.

 

Sur le chemin du retour, on s’arrête 1h à Misol-Ha, une chute d’eau de 30m qui tombe dans un très beau bassin du rio. On passe derrière la cascade et au bout du sentier, il y a une petite grotte assez profonde. On ira l’explorer avec une lampe torche. Une y verra une grosse araignée, un trou d’où jaillit de l’eau et quelques chauves-souris. Je m’accroche à Maureen car je ne suis pas trop rassurée.

 

misol-ah

 

misol-ah1

 

misol-ah2

 

misol-ah3

 

De retour au camping à 17h, nous profitons toujours tous ensemble de la tranquillité du lieu.

 

Le lendemain, nous décidons de rester 1 journée de plus pour se reposer, faire un peu de ménage et de l’école. C’est aussi surtout parce qu’on a du mal à se séparer de Maureen et Kevin, on sait qu’on ne les reverra qu’en France car eux maintenant remonte vers l’Est des Etats-Unis.

Malheureusement, Maureen n’est pas en forme, elle reste au lit toute l’après-midi après avoir visiter le site de Palenque le matin.

 

Le lendemain matin, on décolle tous, nous vers le Yucatan et les dudu vers le nord-ouest du Mexique. C’est l’heure des adieux à nouveau et nous ne nous éternisons pas pour ne pas se laisser submerger par l’émotion. Nous avons eu un gros coup de cœur pour Maureen, Kevin et notre mascotte Dudu. On a vraiment le sentiment de s’être fait de vrais amis. Ils vont nous manquer c’est sûr…

 

En quittant le camping, nous nous arrêtons rapidement au Chedraui du village pour faire quelques courses. Mais au moment de partir, Pierre démarre le moteur et sursaute brusquement : une énorme araignée lui tombe dessus depuis le pare-soleil. On mettra 15 minutes à la sortir du camping-car !

 

 

Nous avons adoré le Chiapas, cet état assez sauvage, montagneux et authentique. Nous sommes hyper déçus de ne pouvoir l’explorer davantage, gros regret de n’avoir pas pu visiter le canyon de Sumidero et la ville de San Cristobal de Las Casas. Mais nous étions pris par le temps car le papa de Théo arrive à Cancun d’ici quelques jours.

 

Le Chiapas est l’état le plus pauvre du Mexique, ici vit encore beaucoup de communautés indigènes, la plupart des descendants des Mayas. Ils parlent tous leur propre langue et certain n’ont jamais quitté leur jungle. 80% de la population ici n’a pas d’eau potable, d’électricité, d’hôpitaux, les gens souffrent de malnutrition et la plupart des enfants ne sont pas scolarisés.

Mais depuis 20 ans, les indiens du Chiapas se sont trouvés un porte-parole pour défendre leurs droits, Marcos, chef du mouvement zapatiste. Cette guérilla revendique le droit à la terre, au logement, à la santé, à l’éducation, au travail, à la justice mais surtout à la reconnaissance de leur identité et de leur culture indigène. En 2000, les zapatistes organisent une marche à Mexico. Le gouvernement mexicain passe alors les accords de San andrés, mais promesse non tenue, aujourd’hui les indigènes ne sont toujours pas reconnus politiquement.

 

Nous roulons à présent vers Campeche...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Mexique
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite par mail 01/09/2016 10:38

C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !

nounou 18/03/2013 18:42

Je ne savais pas qu'un animal criait plus fort que maman ;-) bisous à vous quatre et bonne route.