Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 23:06

Du 27 juillet au 3 août 2013

 

Nous avons quitté Cartagène après avoir rangé nos camping-cars et roulons vers l’Est.

A 16h, nous arrivons au volcan Totumo, c’est un petit dôme crachant une boue argileuse dans laquelle il est bon de se tremper.

 

2 Volcan Totumo

 

La première impression est surprenante, on flotte et il est même difficile d’avancer. Nous voilà donc tous les 8 (avec Roby, Gaël, Audrey et Jules) à faire trempette dans la boue. Un bon moment de détente et de rigolade. On essaiera même de faire la course d’un bout à l’autre de la cuvette.

Nous restons une bonne heure et demie. La sortie est tout aussi folklorique puisque nos maillots glissent sous la texture de l’argile.

 

2 Volcan Totumo1

 

2-Am-sud-nord 0102

 

Il fait nuit quand on part se rincer dans le lac situé en contrebas. La douche dans le camping-car sera plus que nécessaire, on a de la boue jusque dans les oreilles.

On passe tous la nuit sur le parking, seuls et au calme.

 

2 Volcan Totumo2

 

Le lendemain, on quitte Gaël et Audrey qui partent réparer leurs amortisseurs dans un garage repéré sur la route, on se retrouvera plus loin.

 

3 La route 45

 

Avec Roby, nous nous rendons sur la côte caraïbe, à Santa Marta. Nous voulons voir le parc national de Tayrona. Nous savons qu’il y a plusieurs entrées, nous sommes un peu perdus avec le GPS qui nous fait faire n’importe quoi. Nous entrons par Bahia Concha, l’entrée du parc se trouve au bout de 5km de mauvaise piste. Nous payons 15000 pesos pour entrer et stationnons sur le parking, le camping étant similaire et cher (30000pesos).

 

3 La route 451

 

Nous allons nous baigner car il fait chaud, mais nous sommes déçus par la baie qui n’est pas exceptionnelle. Trop tard pour bouger, nous restons là pour la nuit. Roby sortira le barbecue pour faire des hamburgers maison.

Nous comprenons que l’entrée intéressante du parc se trouve à l’opposé du parc, 2h de route plus loin. Le prix y est aussi presque 10x plus élevé.

On capitule, on ne visitera pas Tayrona et le lendemain nous commençons notre route vers le sud du pays.

Nous ferons 3 jours de route intensive traversant montagnes et petits villages, stationnant sur les aires des stations services Terpel pour la nuit.

 

3 La route 452

 

C’est long et fatiguant, il y a beaucoup de poids lourds et parfois nous roulons au pas d’homme.

 

3 La route 453

 

 

Le 3ème soir, nous arrivons à Villeta, nous trouvons un parking sympa à côté d’un restaurant « nustra molienda ». Il y a une aire de jeu pour les enfants, un grand terrain de paintball, un mur d’escalade et du wifi.

L’équipe nous accueille avec beaucoup de sympathie, nous offrant la boisson locale, la panela, faite à base d’eau, de jus de citron vert et de sucre de canne.

 

3 La route 454

 

Nous faisons connaissance avec le patron et sa femme, ils sont très intéressés par notre voyage car ils projettent de faire de même dans le nord du continent.

Les gens sont tellement généreux, accueillants, l’endroit est sympa, nous décidons de rester là pour la journée, histoire de se reposer aussi un peu de la longue route que nous venons de faire.

De plus, nous avons pu avoir des nouvelles par mail et skype de Audrey et Gaël qui ne sont pas loin derrière, ça leur permettra de nous rattraper.

 

3 La route 457

 

La journée se passe donc tranquillement, on fait de l’internet, on sort les vélos pour les enfants, on bricole, j’en profite pour  écrire sur le camping-car les pays que nous avons traversés.

 

Le bivouac est tranquille. Le lendemain, nous pensons partir quand le patron vient nous voir pour nous inviter dans son resto. Le menu est super copieux : soupe en entrée, demi poulet, riz et banane plantain pour le plat. On est tellement repu que nous ne sommes plus trop motivés à bouger. On discute donc avec nos nouveau amis toute l’après-midi, toute leur famille profitant de visiter le camping-car.

 

3 La route 455

 

Le soir, à la fin de leur service, ils viennent nous dire aurevoir, les adieux sont émouvants car ils font tous une prière à voix haute en se tenant la main pour que notre voyage se passe bien. J’en ai les larmes aux yeux, on est tous très émus.

 

3 La route 456

 

Le matin, Roby décide de partir vers la frontière, il doit être au Chili en septembre, la route est donc longue pour lui. On le reverra là-bas d’ici quelques mois.

Nous partons en direction de Zipaquira, où l’on s’est donné rendez-vous avec Audrey et Gaël…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Colombie
commenter cet article

commentaires

Julie, nino et noumaé 21/08/2013 22:55

bonjour a vous 4, c'est vraiment génial votre aventure. sympa d'avoir reçu ce mail et j'ai enfin trouvé un peu de temps pour allé sur votre site. on pense a vous et bientôt 4 ans que nous vivons
l'aventure d'être parent ( le 1er septembre) avec grande joie. profiter de chaque instant. bises. Julie, nino et noumaé

nounou 20/08/2013 09:25

Y aura-t-il assez de place sur le camping car pour y inscrire toutes vos destinations ?
Nous aussi nous prions pour que tout se passe bien pour vous.
Gros bisous à vous tous

Despont Lili 20/08/2013 09:25

Je pense que c'est bien d'etre a plusieurs et puis comme on dit "plus on est de fou plus on rit " Vous etes beaux avec le bain de boue ......
Vivez a fond votre tour du monde vous en garderez un souvenir indelebile a vie !!!
BISOUS A VOUS 4 Lili ( Andrée)