Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 17:19

    Du 12 au 20 juin 2014

 

Cette petite station balnéaire est la capitale brésilienne de la baleine franche. Dans nos guides, il est indiqué qu’elles arrivent en juin. Nous les avions loupées dans la Péninsule Valdès en Argentine, on se dit que nous aurons peut-être de la chance ici.

On passe donc faire quelques courses au supermarché, on se pose le long de la plage pour manger et passons ensuite au bureau d’information pour avoir des précisions sur le passage des baleines. En effet, ici on peut les voir de près depuis la plage, mais la saison est plutôt fin juillet. Encore une fois, nous les manquons de peu !

Le village nous plait bien, paisible et agréable. On est au bord de la plage (praia do Villa), les enfants s’amusent dans le sable, c’est un bel endroit  pour le bivouac, que demander de mieux ?

13 Imbituba, Laguna1

Le soir, on se met à la recherche d’un bar sympa pour voir le premier match de la coupe du monde: Brésil-Croatie.

Les garçons se sont mis en tenue, maillot et tee-shirt du brésil. En descendant du camping-car pour les rejoindre, je me fais une espèce d’entorse à la cheville gauche. La douleur est vive et je tourne de l’œil et me sens au bord du malaise. Je me relève péniblement mais impossible de mettre le pied au sol. Je décide de prendre sur moi pour ne pas gâcher le moment des garçons.

L’ambiance est sympa dans le bar, mes 3 mecs s’amusent, mais j’ai toujours aussi mal et ça ne diminue pas, mon pied est gonflé, je crains la fracture.

Il y a un anniversaire et les clients nous offrent des parts de gâteaux. Avec la victoire du Brésil, l’humeur est joyeuse.

Fin du match, nous décidons d’aller à l’hôpital pour faire une radio. Je passe aux urgences, les soins ici sont gratuits, quelle bonne nouvelle puisque nous n’avions pas renouvelé l’assurance santé internationale Marco Polo.

L’hôpital est un peu vieillot, mais je suis prise en charge rapidement et ouf, c’est pas cassé, juste une grosse entorse.

On retourne donc tous rassurés vers la plage pour le bivouac. J’ai mal, mais pas question de prendre des antidouleurs puisque je suis à 1 mois de grossesse. Ca n’est pas contre-indiqué, mais je ne préfère pas intoxiquer ce bébé dès le début. Après avoir réussi à grimper dans la mezzanine avec un seul pied valide, Pierre me masse avec de l’Arnica.

Vendredi 13 juin :

Le lendemain, ça va mieux, je commence à pouvoir mettre le pied au sol, mais je marche en boitant.

Je profite de la douche de la plage, c’est froid mais vu mes bouffées de chaleur hormonales, ça me va !!! Pierre et les enfants s’amusent sur la plage.

Nous partons ensuite dans le village d’à côté : Laguna. Nous avons eu un message d’amis voyageurs, Maud et Ben, rencontrés au Guatemala, ça en fait du chemin depuis, on a très envie de se revoir.

13 Imbituba, Laguna2

En arrivant à Laguna, nous tombons par hasard directement sur eux, grandes retrouvailles et grandes embrassades. On discute, on mange, puis prenons une barge avec le camping-car pour nous rendre au Phare de Santa Marta, une curiosité locale. On retrouve la route de l’autre côté du canal et après une quinzaine de kilomètres, nous arrivons vers des dunes. Il faut passer cet obstacle pour arriver dans le village qui abrite le phare. Nous sommes à l’arrêt depuis 10 minutes que déjà plusieurs véhicules s’ensablent ou font demi-tour. En camping-car cela nous parait très risqué. Pour nous, pas question de passer. Ben hésite car les vagues là-bas sont réputées pour le surf.

Finalement, nous faisons tous demi-tour, déçus, on aura fait la route pour rien et payer l’aller-retour de la barge.

On se pose à Laguna, sur le parking de Praia do Mar Grosso. C’est ici qu’on peut voir les dauphins  qui coopèrent avec les pêcheurs pour rabattre les poissons vers eux, impressionnants !

Le temps est gris et venteux. En fin de journée, on se gare plus à l’abri, dans le centre historique face à la fontaine de Carioca. On en profite pour remplir nos garafons et le camping-car de cette eau potable en abondance.

On se prépare une salade césar qu’on mangera avec Ben et Maud dehors.  C’est génial de retrouver des copains, ça fait toujours du bien.

La nuit, c’est une belle averse qui nous réveille car le camping-car commence à avoir quelques infiltrations. Il faut éponger.

13 Imbituba, Laguna3

Samedi 14 juin :

Il fait toujours gris mais il ne pleut plus. Ben ne tient plus en place, il faut qu’il aille surfer. On retourne vers la plage pour une petite session. Pierre et les garçons le regarde et nous les filles, on papote pendant la préparation du repas, crevettes et riz sauce curry.

Vers 15h, on prend la décision de revenir sur Imbituba, le village est plus sympa, la plage tranquille et Ben pourra y surfer.

Ce soir c’est Angleterre-Italie, on va tous au bar. Maud et moi profitons du wifi sur place. Je prépare ensuite des croques-Monsieur pour tout le monde.

Même bivouac que la dernière fois, au bord de la plage Do Villa. La nuit sera encore très pluvieuse.

Dimanche 15 juin :

Le matin, nos serviettes que l’on avait mises pour les infiltrations sont bien mouillées. Avec cette humidité, difficile de faire tout sécher. On a heureusement repéré une prise électrique en ville pour utiliser le sèche-cheveux, un bon sèche linge. Pendants ce temps, nos amis sont allés à la plage du port pour y surfer.

Nous les rejoignons, mais trouvons très vite que l’endroit est boueux. On embarque Maud avec nous, Ben nous rejoindra au bar pour le match, France-Honduras !!! Retour au bivouac habituel, nous préparons une délicieuse sauce bolognaise que nous dégustons tous ensemble.

Il a pleuvioté quasiment toute la journée, on en a marre de toute cette humidité. Ben, nous file une bâche pour le toit de Mauro, cela s’avèrera très efficace, nous n’avons plus d’infiltrations. Nous ne pouvons malheureusement pas siliconé tant que ce temps persiste.

Lundi 16 juin :

Enfin un grand soleil. On en profite pour faire aérer tout nos draps. Pas possible ici de faire une lessive, les lavanderia proposent des tarifs à la pièce, résultat, ça coute une fortune pour un sac de linge !

Ben et Maud partent surfer et emmènent les enfants avec eux, ils sont fous de joie !!!

13 Imbituba, Laguna4

13 Imbituba, Laguna5

13 Imbituba, Laguna6

13 Imbituba, Laguna7

Je fais du ménage, nettoyage, rangement et petite lessive à la main.

De retour, Ben nous prépare des nouilles aux légumes sauce curry coco, délicieux !

On s’est installé dehors comme des romanos, face à la plage, avec nos cordes à linge étendues entre les 2 camions et aux arbres alentours. Ca fait du bien ce temps…

13 Imbituba, Laguna8

Journée cool, efficace et très productive : Ben repart à l’eau avec les enfants, je fais un bracelet en macramé pour Maud, je me lave les cheveux à la douche de la plage et on customise le camion Dodge de nos amis avec du ruban bleu, nos têtes en passant !

13 Imbituba, Laguna9

Mais le soleil ne sera que passager, le soir, au moment de la préparation du repas, il se remet à pleuvoir et on est obligé de tout remballer à l’intérieur en catastrophe.

On finit la soirée en jouant à UNO, à 6 dans le camping-car.

Mardi 17 juin:

Il fait gris, il pleuviote, encore, ça nous met le moral à zéro. On se dit que ça va être comme ça jusqu’à la fin du voyage puisque c’est le mois des pluies. On a beau longer de belles plages, difficile d’en profiter maintenant.

Heureusement que les amis sont là, autant profiter d’être ensemble, on reste donc une journée de plus ici avec eux.

On part avec le Van entre filles faire quelques courses au supermarché. Les garçons vont à l’eau, eux rien ne les arrêtent, ils ont leur combi donc même pas froid !!!

On se fait des pizzas maison. Ben est un pro pour la préparation de la pâte. On prépare le coulis avec des tomates fraîches. On cuit le tout dans la poêle. C'est un vrai régal !!!

L’après-midi se passera au bar, devant le match Mexique-Brésil. Grace au wifi, on peut mettre le blog à jour.

Le soir, il pleut fort, on s’abrite tous dans Mauro en mangeant du guacamole.

Dernière nuit de bivouac à Imbituba.

Mercredi 18 juin:

L’heure des adieux à sonné, dur dur de les quitter. Ils montent vers le nord du Brésil, vers la chaleur et le soleil. Nous vers le froid, l’Uruguay et la fin du voyage L

13 Imbituba, Laguna10

Ca roule bien, on s’arrête sur le parking d’une station pour manger puis reprenons. Le soleil est revenu, c'est cool mais il fait quand même froid. On croise beaucoup de camping-car dans l’autre sens, effet World Cup sans doute. 

Vers 16h, nous sommes sur une aire d’autoroute pour le gouter. On est pas si mal ici, il y a un snack d’où l’on capte du wifi et qui retransmet les matchs. On y passe donc la nuit.

Jeudi 19 juin:

Nous roulons, passons Porto Allegre. Nous prenons l’autoroute qui s’éloigne du littoral momentanément, ce qui nous évitera de prendre une barge plus au sud. Les paysages deviennent marécageux.

14 vers Chui

On s’arrête pour la nuit devant la station écologique do Taim. On peut voir ici des animaux dont le fameux capibara, le plus gros rongeur du monde, que nous avions vu à Esteros del Ibera en Argentine.

Vendredi 20 juin:

En quittant le bivouac, la route longe des marécages et en effet, il y a pleins de capibaras, cigognes, … ça valait bien la peine de se taper cette piste cauchemardesque pour aller aux esteros del Ibera !!!

14 vers Chui1

Il est 11h quand nous arrivons à Chui, la frontière entre le Brésil et l’Uruguay.

Il faut 10min pour sortir du Brésil, pas de fouille. On traverse la zone franche de Chui, la douane uruguayenne est à 2km. Il faut quelques minutes pour les passeports et à peine plus pour le véhicule, toujours pas de fouille. On fait le plein de map, il y en a pour toutes les villes touristiques du pays, pratique. On rebrousse chemin pour découvrir cette fameuse zone franche. On cherche une valise pour le retour, des chaussures fermées pour les enfants et surtout de quoi faire quelques courses.

Moi qui commence à avoir des nausées, je ne trouve pas trop de produits à mon gout.

On partira finalement avec du thé et du chocolat.

Voilà donc, le Brésil est derrière nous. La nostalgie qui nous gagne maintenant n’est pas tant liée au fait de quitter un pays mais plutôt de sentir la fin du voyage arriver à grands pas…

map-sud-bresil--fin.jpg

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Brésil
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite en ligne 15/09/2016 12:55

Merci c’est super!.. Bravo tout simplement. Et encore merci infiniment.

voyance par mail rapide 22/07/2016 12:51

Un blog sympa que je découvre seulement !

voyance gratuite serieuse 05/05/2016 14:32

Un blog de haute qualité.C'est le type de blog qui me plaît et dont lesquels je partage mon point de vue modeste.

voyance gratuite par mail 11/02/2016 15:40

Super ! Ton blog est vraiment génial !
Merci d’exister !!!

voyance par mail gratuite 10/11/2015 11:24

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable .j'ai bientôt quatre vingt printemps et je passe du temps vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.