Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 04:01

Du 18 au 22 juillet 2013

 


Cliquez ici pour le détail des démarches à faire pour le passage du camping-car en cargo.

 

Après 2h de 4x4 qui nous conduit dans la montagne des indiens kuna, depuis Panama City nous arrivons enfin au petit village de Carti. Les femmes kuna sont habillées en tenue traditionnelle, bracelet très large autour des mollets et nez percé.

 

11 SAN BLAS

 

11 SAN BLAS1

                                                                      photo de femmes kuna prise sur internet 

 

Le voilier nous attend, « L’Indépendance » est un gros bateau bleu qui peut accueillir 25 passagers en plus de son équipage composé de 5 personnes : Michel capitaine, Majo sa compagne, Joe son bras droit, Carlita et Calou les 2 jeunes cuisinières.

 

Nous prenons une lancha qui nous permet d’embarquer à bord. Rapidement Michel nous met à l’aise, le bateau sera notre maison pendant 5 jours, on peut y faire tout ce qu’on veut. On sent tout de suite qu’il a l’habitude d’accueillir des jeunes venus faire la fête et boire toute la nuit.

Ca ne manque pas, très vite, on voit arriver d’autres lanchas avec une bande de jeunes australiens, américains, …

 

Au premier abord, nous serons tous un peu déçus, le bateau est immense mais son état est un peu ancien, il y a du bazarre partout. Les cabines sont minuscules (et encore on a du avoir une des plus correcte). Les jeunes prennent vite possession du bateau, pied sur la table, bières et alcool fort à gogo. On se sent un peu « as been » au milieu.

 

En fin de matinée, le voilier commence sa route vers les îles.

Nous allons durant 3 jours sillonner autour des San Blas, c’est un archipel composé de 365 îles et îlots recouverts de cocotiers, sable blanc avec une mer turquoise autour. Il a du récif à certain endroit, parfait pour faire du snorkeling. Le bateau de Michel permet de descendre par une passerelle et d’aller nager au grès de nos envies. Il a aussi un kayac qu’il proposera aux enfants.

 

Etant les seules familles (nous sommes avec Gaël, Audrey et leur petit Jules de 2 ans, aussi Roby notre québecquois), nous serons très vite les chouchous du bateau. Michel prendra grand soin à vérifier régulièrement que tout va bien pour nous et les enfants surtout.

 

11 SAN BLAS2

 

Nous passerons donc la première journée à lézarder sur le pont, allongés sur les matelas, puis à barboter dans la mer, masque et tuba pour voir le fond marin qui est assez profond, on part à la nage découvrir les îlots. Roby nous fera des démonstrations de plongeons depuis le pont du bateau.

 

11 SAN BLAS3

 

11 SAN BLAS5

 

Côté cuisine, on est gâté, demi-langouste par personne. Les repas sont assez copieux. Il faut cependant prévoir les boissons et collations avant l’embarquement et donc faire nos propres provisions.  

 

11 SAN BLAS7

 

Le premier soir, l’équipage organise un feu de camp sur une plage, au retour la bande de jeunes transformera le voilier en une discothèque flottante, musique à fond et alcool partout. Dur dur pour nous de trouver le sommeil, il fait étouffant dans les cabines, heureusement on ne navigue pas la nuit durant les 3 premiers jours, pas de mal de mer pour l’instant.

 

11 SAN BLAS4

 

Au réveil, nous serons un peu choqué de voir dans quel état se trouve le bateau, mais visiblement ça ne dérange en rien Michel qui doit avoir l’habitude et trouve cela même normal.

 

2ème jour, on se déplace vers d’autres îles, C'est Théo qui sera à la barre avec Michel.

Toujours un décor paradisiaque. On part nager, masque et tuba, les enfants descendent le kayac. On bronze sur le pont, on se laisse vivre, on a l’impression d’être dans un film.  

 

11 SAN BLAS10 

 

11 SAN BLAS11

 

Le soir, on part en lancha sur une petite île où il y a un petit bar-resto. C’est magnifique, nous sommes seuls au milieu de la mer des caraïbes dans un décor de rêve. Les jeunes se mettent à faire une partie de volley. Théo prendra la pose avec une estrella de mar et nos 2 vedettes Carlita et Calou, nos 2 charmantes cuisinières. Au menu pour nous : poisson grillé, riz au lait de coco et petits légumes.

 

11 SAN BLAS8

 

De retour sur le bateau, nous décidons d’en profiter cette fois, après tout, les enfants sont tranquilles dans les cabines et pas besoin de prendre le volant après la fiesta. Nous nous lâchons donc tout les 5, à coup de bière et de rhum. On retrouvera pour quelques heures une seconde jeunesse.

 

11 SAN BLAS9

 

3ème jour, changement d’îles, toujours aussi paradisiaque, on part en kayac pour explorer une des petites îles. Ce sera pour nous une des plus jolies, elle est habitée par une famille kuna qui vend des bijoux et des tissus. On passera beaucoup de temps à faire du snorkeling autour. On trouvera de très beaux coquillages.

 

11 SAN BLAS12

 

11 SAN BLAS13

 

11 SAN BLAS14

 

Le bateau reste là, au milieu des îles, chacun vaquant à ses occupations, lecture pour les uns, sieste pour d’autres, bronzette, nage… De temps en temps, une pirogue passe, ce sont souvent des pêcheurs kuna ou des femmes kuna venus vendre leur artisanat (bracelets, bijoux,tissus,…), du poisson et même une tortue.

 

11 SAN BLAS15

 

11 SAN BLAS16

                                                                                       Michel, notre capitaine                  Carlita en haut et Calou en bas

 

Le soir venu, c’est le début de 30 heures de navigation  pour rejoindre Cartagène en Colombie, nous quittons donc les San Blas et partons en pleine mer.

Michel, le capitaine nous averti de rester tranquille et d’éviter l’alcool. Il nous dit que nous pouvons dormir sur le pont où n’importe où sur le bateau. Il fera aussi la distribution de médicaments contre le mal de mer (dramamine).

 

Après le repas du soir, des spaghettis bolognaise, nous irons à tour de rôle vomir par-dessus bord (non, on a pas de phtos!). Tout le monde y passe, même les enfants. Impossible de descendre dans la cale où il y a les cabines pour nous coucher. On passera la nuit dehors allongés sur des matelas. Rien que de descendre dans la cale pour faire pipi est un calvaire.

 

On dormira donc très peu, nous passerons la journée du lendemain dans le même état, la plupart du temps tous allongés sur le sol du pont. La houle est forte à certains moments.

Difficile pour certains d’entre nous de manger, pour d’autres ça les soulage.  

 

11 SAN BLAS18

                      tous malades 

 

Nous irons tout de même à l’avant du bateau pour aller admirer les dauphins jouer avec nous, ils suivent le bateau durant de longues minutes. Il faut s’accrocher au passage de certaines vagues, à l’avant c’est un vrai trampoline.

 

11 SAN BLAS17

   

Pour la dernière nuit, nous dormirons dans la cuisine, sur les banquettes que nous a conseillées Michel pour nous et les enfants. Une bonne place à l’abri du vent.

 

A minuit, nous arrivons au port de Cartagena, en Colombie, le spectacle est magnifique, les lumières de la ville, du port et les grands immeubles. Nous sommes lessivés et contents d’être enfin au mouillage.

 

11 SAN BLAS19

 

A 9h, nous faisons tous la photo de groupe sur le pont inférieur avant de débarquer.

Joe nous amène à tour de rôle avec l’annexe. Nous avons tous rendez-vous au service d’immigration pour faire tamponner nos passeports que Michel a gardé depuis le 1er jour.

 

Malgré les 30h heures de mal de mer, nous avons adoré cette expérience. Le décor des San Blas est incroyable, il faut y être pour s’en rendre compte, les photos ne traduisent pas la beauté réelle des lieux. Ca serait à refaire, nous repartirions tous, même à bord de notre discothèque flottante au milieu des jeunes en délire.

 

11 SAN BLAS20 

  Nous voici donc maintenant en Colombie!!!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Panama
commenter cet article

commentaires

Roselyne 06/10/2013 19:36

Bonjour les chéris! vous avez rudement bien fait de continuer: plus plus avancez, plus c'est superbe!!!!BRAVO,BRAVO,BRAVO

nounou 04/08/2013 11:01

Que ça à l'air magnifique , moi aussi j'ai le nez percé , ça s'appelle des narines , ok c'est nul .
Gros bisous et bonne visite en Colombie.

Despont Lili 03/08/2013 11:28

Le reve ses iles , c'est super beau !!!!!!
Le reste fait moins revé , on veu pas de photos ... Lol
Et maintenant la colombie a voir !!!!!!!!! de mon canapé !!!!
Bisous
Lili

Roselyne 03/08/2013 07:07

L'aventure se corse!!!

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 20/08/2013 01:36



comment va ma super Roselyne???