Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 17:07

Du 15 au 18 juin 2013

 

Changement de décor, mais aussi de culture et de population. La côte caraïbe nous plonge dans l’univers rasta. En effet, c’est la construction du chemin de fer au IXème siècle et l’arrivée des esclaves jamaïcains qui détermina l’influence caribéenne. Leur isolement a permis l’émergence d’une culture spécifique, tant sur le plan musicale, que gastronomique et même du langage puisqu’ici on peut entendre parler créole.

 

 

Après avoir quitté le volcan Poas dans les terres ce matin, nous voilà en fin de journée à Cahuita au sud de la côte caraïbe. Nous sommes passés par Puerto Limon, sans grand intérêt pour nous, ce port est tourné essentiellement vers l’exportation de fruits tropicaux dans le monde entier. D'ailleurs, sur la route on longe de grandes plantations de bananes.

 

  1 arrivée

 

 

Cahuita est un tout petit village de 600 habitants, à l’atmosphère détendue, les rues se réduisent à des pistes et les maisons sont parfois sur pilotis. Cahuita possède une grande plage de sable noir, playa negra, à l’ouest du village et playa blanca, celle du parc national à l’est.

 

 

Il est déjà un peu tard en arrivant, nous ne trouvant pas tout de suite l’entrée du parc national où nous avions prévu de nous garer. Nous optons finalement pour le petit parking d’un hôtel qui nous accepte gracieusement pour la nuit. Nous sommes en face de playa negra.

 

2 cahuita

 

Le matin, nous bougeons comme prévu dans le parking du « cahuita national park Hôtel », idéalement situé puisque nous sommes à l’entrée du parc et de la plage et avons une vue sur la mer, le wifi et de l’eau. Le patron de l’hôtel est super sympa en plus.

 

2 cahuita1

 

Le Parc National de Cahuita, avec ses plages de sable blanc, son récif corallien et sa forêt tropicale humide côtière, abrite une faune extrêmement riche. On peut apercevoir de nombreux oiseaux (ibis vert, martin-pêcheur, savacou, bihoreau…), des crabes rouges et des violonistes, des ratons crabier, des coatis, des singes hurleurs et capucins, des paresseux, sans oublier l’écosystème très riche du récif corallien et plusieurs espèces de tortues marines.

 

cahuita-national-park-map-cahuita-national-park-cahuita.jpg

 

Il y a 2 entrées possibles dans le parc, une du côté du village qui permet d’accéder à playa blanca et la seconde de l’autre côté de punta Cahuita, cette entrée mène à playa vargas. L’avancée rocheuse de punta cahuita sépare les 2 plages, c’est une zone marécageuse. Il y a 8km de sentier côtier qui relie les 2 entrées du parc, il longe la plage à travers la jungle, mais attention, arrivé à punta cahuita, il faut emjamber le rio perezoso, à marrée haute ou après une forte pluie cela peut s’avérer difficile.

Les habitants ayant milité pour rendre l’accès à playa blanca au plus grand nombre, cette entrée du parc est donc une donation libre.

 

Dans la matinée, nous posons d’abord nos quartiers, partons en balade dans le village pour y faire quelques courses et une lessive. Nous discutons avec quelques habitants, il y a des français installé ici depuis plusieurs années et qui tiennent un commerce. La vie dans le village est vraiment tranquille, propice à la détente et à la zen attitude. L’ambiance nonchalante des caraïbes !

 

L’après-midi, nous entrons dans le parc afin de profiter de sa belle plage et de s’y baigner tout le reste de la journée. Les douches du parc permettront de nous laver dehors et d’économiser ainsi notre eau.

 

2 cahuita2

 

En soirée, nous rencontrons une famille en camping-car, celle de la boulangerie de San José (pour ceux qui suivent). Xavier, Karine et leurs 2 enfants environs du même âge, Alexis et Maélys. Ils font le même trip que nous mais en sens inverse. Nous échangeons pas mal d’infos.

 

Nous nous donnons rendez-vous le lendemain pour une rando le long du sentier du parc.

 

8h du matin donc, nous voilà partis sac au dos pour une longue balade à la découverte des animaux. Nous sommes très chanceux puisque le garde forestier effectue sa ronde à cette heure là.

Nous faisons tout le sentier avec lui jusqu’à Punta Cahuita, là où playa blanca devient playa vargas.

Nous marchons 4km juste l’aller, accompagné de Karine et sa famille. Le garde a l’œil très aiguisé, il repère le moindre animal caché dans la forêt, nous sommes impressionnées.

 

2 cahuita3

 

Nous verrons de nombreux paresseux à 2 et 3 griffes, des singes hurleurs, des serpents dont le jaune mortel en 1h30, des araignées énormes, des oiseaux, des papillons dont le morpho, des crabes de mangrove, des gros bernard l’hermitte, des basilics, des iguanes et des lézards… Bref, une quantité impressionnante d’animaux que nous n’aurions pas vus sans le guide.

 

2 cahuita4

 

2 cahuita5

 

2 cahuita5b

 

2 cahuita6

 

Après cette longue et agréable promenade, nos nouveaux amis français doivent déjà nous quitter, ils souhaitent rouler vers les terres rapidement.

 

2 cahuita7

 

 

Nous rentrons au camping-car pour manger et revenons dans l’après-midi sur la plage pour se baigner. Le soir, on fera une dernière balade dans le village, puis un peu d’internet où nous aurons des nouvelles de nos amis les dudu (le voyage de dudu), ils sont rentrés en France il y a 2 jours, on se donne régulièrement des nouvelles via les mails, skype et facebook. Ca nous fait tout bizarre de les savoir rentrés, après tous ces mois passés sur les routes de l’Amérique et les bons moments passés avec eux en Baja au Mexique. Les Buguet aussi sont rentrés (Buguet family on the road). Ah, il y a une fin à tout, notre tour viendra, alors il faut en profiter à fond !

 

 

Le lendemain, il fait gris, on se décide donc à bouger un peu plus loin. On roule une vingtaine de kilomètres avant d’arriver à Puerto Vietjo de Talamanca. C’est ici la destination festive des caraïbes. Ici aussi que c’est le plus développé, tout en restant un village à taille humaine. On trouve 2 petits supermarchés, des bars à gogo diffusant du reggae et des vendeurs de babioles rastas et même un petit office du tourisme. Puerto Vietjo est aussi un haut lieu du surf, la mythique Salsa Brava est une vague peu profonde se brisant sur le récif.

 

Bref, on s’arrête pour faire des courses, puis continuons un peu plus loin à la recherche d’un bivouac tranquille et sympa le long de la plage.

 

Entre Cahuita et Punta Mona (proche de la frontière du Panama), se trouve les joyaux de la région : des étendues de plages de sable blanc ourlées par la jungle, irrésistibles pour le surf, le bodyboard, le snorkeling et la baignade si la houle est calme.

Dans l’ordre : playa negra, playa cocles, playa chiquita, punta uva et manzanillo. En tout 18km de plages de cartes postales, bordées de palmiers et peuplées d’oiseaux exotiques.

 

Nous prenons un petit embranchement vers Punta Uva et empruntons une piste de 2 petits km. Nous nous garons sur la plage sous les cocotiers. L’endroit est calme, on mange puis partons marché le long de la mer.

 

3 Punta Uva

 

3 Punta Uva1

 

3 Punta Uva2

 

3 Punta Uva3

 

La vue est magnifique et paradisiaque. On marche un peu plus et arrivons le long d’une plage plus dégagée, on aperçoit un gros camion jaune avec une plaque française, son propriétaire bouquine dans son hamac entre 2 palmiers.

 

Costa-Rica-9254.JPG

 

Nous entamons les présentations. Marc nous propose de venir nous poser ici. En effet, nous bénéficierons de plus d’ensoleillement, ce qui est non négligeable pour notre panneau solaire et donc notre autonomie.

 

C’est donc là, que nous nous garons, le bivouac sauvage le plus extraordinaire de notre voyage. Pratiquement seuls, autonomes, la jungle derrière nous, sous les cocotiers, face à la mer des caraïbes, les pieds dans le sable. Le paradis, la vie pourrait être pire !

 

                                                                      La suite au prochain article... 

 

3 Punta Uva2b

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Costa Rica
commenter cet article

commentaires

Despont Lili 10/07/2013 20:11

Je t'es trouvé , et lancer une invitation ( Despont Andrée )
Merci....c'est super sympa !!!
Lili

Despont Lili 08/07/2013 22:07

OUI OUI J'ai FB !!!!!

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 10/07/2013 19:51



tu me trouveras sur facebook: virginie lecaille



nounou 06/07/2013 15:43

" nos nouveaux animaux français doivent déjà nous quitter " tu avais bu ou fumé en écrivant sur ton blog ? ;-)
Gros bisous à vous tous.

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 08/07/2013 17:51



ni l'un ni l'autre, lol



Maureen et Kevin 06/07/2013 00:08

Ça nous fait plaisir de vous skyper et de suivre vos articles, vous avez raison profitez a fond car ça passe trop vite et le voyage nous manque et nous rend nostalgique !
Gros bisous les plagistes

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 08/07/2013 17:52



gros bisous, on espère vous voir en Amérique du sud pour quelques jours de vacances avec nous ;-)



Despont Lili 05/07/2013 23:14

Juste avant d'allée me coucher je vais faire de beau reve , plage , palmier ect ect , c'est sur il y a pire comme vie ... lol ....il va falloir me ramene du sable noir pour mes jardins mexicain ,
ca me fait trop envie !!!!!!!!
J'attends la suite avec impatience !!
Bises a vous 4 Lili

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 08/07/2013 17:51



bisous lili. As-tu facebook?