Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 23:15

Du 22 au 27 juillet 2013

 

La Colombie jouit d’une réputation peu enviable, détenant le record de production mondiale de cocaïne, avec, en corollaire, une violence et une instabilité chroniques. Mais il serait injuste de la résumer à cette image. C’est aussi ici que la légende de l’Eldorado a pris racine, l’attrait des richesses inépuisables captivant l’imagination des conquistadors.

 

4ème pays d’Amérique du sud par sa superficie, la Colombie bénéficie d’un accès aux océans pacifique et atlantique. Au sud se déploient les profondeurs de la jungle amazonienne. 3 cordillères traversent le pays. Au nord, la sierra nevada de Santa Marta, la plus haute chaîne côtière du monde, dresse ses crêtes en bordure d’océan.

 

Nous entrons donc en Colombie par le port de Cartagène.

 

Nous avons quitté notre bateau et après avoir récupérer nos passeports au service d’immigration et pris connaissance avec Manfred, notre transitaire pour les démarches de récupération du camping-car, nous partons en taxi en direction du centre ville pour nous trouver un hôtel. Nous sommes avec Roby, Audrey, Gaël et Jules.

 

Cliquez ici pour les informations sur le passage de Panama en Colombie.

 

Malgré que nous ayons plusieurs adresses, les hôtels sont soit trop chers, soit complets. Avec Audrey, nous partons à pied à la recherche donc d’un logement digne et économique, il nous faut 3 chambres puisque Roby est là aussi.

Nous dénichons enfin un petit hôtel sympa dans le centre, quartier populaire de Getsemani, ça semble assez neuf, propre, les chambres sont spacieuses, il y a du wifi, la clim (là c’est obligatoire vu la chaleur ambiante) et même une grande terrasse sur le toit où l’on peut disposer de la cuisine extérieure, tout ça pour 35€ (négocié), le pied !

 

1 Cartagène

 

Nous partons tous ensuite au resto, une petite pizzeria tenu par un italien de Rome, délicieuses !

A 14h, nous avons rendez-vous avec Manfred dans un supermarché où il y a une cafèt.

Pour les démarches, seuls les propriétaires des véhicules doivent être présents. Les hommes restent donc à l’hôtel avec les enfants, ce qui est nettement plus simple.

Roby, Audrey et moi apprenons que le cargo n’arrivera à priori que le 24, avec donc 5 jours de retard. Pour l’instant nous n’avons rien à faire qu’attendre.

 

Avant de rentrer, nous faisons quelques courses au supermarché, il y a pas mal de produits « géant casino » en bio en plus.

Manfred nous raccompagne à l’hôtel en fin de journée, nous allons tous ensemble manger en ville dans une comidores (cantine), puis marcher dans le centre historique.

 

 

Cartagène est vraiment une ville agréable, vivante, lumineuse et chaleureuse. Elle est aussi belle que romantique. Postée sur la côte caraïbe, saturée de chaleur, de musique et de rêves fébriles, cette cité fortifiée est un authentique musée à ciel ouvert, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Il suffit d’arpenter ses rues pour voir resurgir tout un monde de pirates sanguinaires, de galions chargés d’or et de duels sous les palmiers. Principal port colonial de la côte caraïbe, cartagène est une cible idéale pour les pirates. Au 16ème siècle, les Espagnols décident alors d’édifier des fortifications . Il faudra plusieurs décennies pour achever le plus formidable ensemble de remparts et de bastions des 2 Amériques.

 

1 Cartagène1

 

La puerta del reloj (porte de l’horloge) reliait par un pont levis la cité fortifiée au quartier plus polpulaire et pauvre de Getsemani. La vieille ville compte des dizaines de demeures coloniales, d’édifices et de monuments passionnants.

Lorsque nous arrivons sur cette place, nous avons la surprise d’assister à un feu d’artifices.

Pour la suite de notre balade, la ville est toujours très animée et chaleureuse.

 

  1 Cartagène2

 

1 Cartagène3

 

1 Cartagène4

 

1 Cartagène5

 

2ème  jour, nous retournons dans le centre historique, histoire d’y sentir l’ambiance de jour. C’est un peu moins charmant que la nuit. Nous mangeons en ville à midi et retournons voir Manfred à 14h.

Il nous explique la paperasse, les taxes à payer, une à la compagnie Naves (presque 100$), l’autre au port pour les frais de débarquement et stationnement… (200$), quel business, on est dégoutés !!!

Nous devrons nous rendre au port (ça sera nos hommes) avec un pantalon et des chaussures fermées et une attestation  prouvant que nous avons bien une assurance santé-rapatriement.

Ca tombe super bien, nous n’avons rien de tout ça sur nous, tout étant dans le camping-car.

Il faudra que nous achetions des chaussures, Pierre mettra mon pantalon survêt et Gaël un jeans à Roby. Jacqui, la maman de Pierre s’occupe de contacter l’assurance pour qu’elle nous envoit au plus vite une attestation par email.

Nous refaisons des courses pour cuisiner sur la terrasse de l’hôtel, bien que les restos soit très bon marché ici (3 ou 4 € le menu du jour), ils proposent toujours le même genre de plat et les enfants font toujours un gros gaspillage.

Le soir, ça sera donc repas sur la terrasse tous les 8, Roby ouvrira une bonne bouteille de vin.

 

1 Cartagène6 

1 Cartagène7

 

1 Cartagène8

 

1 Cartagène9

 

3ème jour, nous restons au frais à l’hôtel pratiquement toute la journée, dehors il fait étouffant. Les enfants jouent dans le couloir ou sur la terrasse. Nous, on mettra un peu le site à jour.

Nos amis allemands sont arrivés aussi hier, ils ont débarqué de leur voilier 1 jour après nous. Nous sommes donc maintenant 4 véhicules. Cela justifiera le prix que Manfred nous fait, à savoir 100$ par camping-car au lieu de 150$.

 

1 Cartagène10 

1 Cartagène11

 

1 Cartagène12

 

 

4ème jour, le cargo est arrivé. Nous pouvons commencer les papiers, payer, obtenir le bill of loadding et préparer l’inspection de demain avant de récupérer notre Mauro.

Il n’y a pas spécialement beaucoup de choses à faire, mais il faut se rendre à différents endroits et l’attente est souvent longue.

Le soir, nous retrouvons les allemands, Michaëla et Felix pour prendre un verre sur la place au bout de notre rue. Il y a des petits vendeurs de brochettes, hamburgers et autres nourriture locale délicieuse.

 

1 Cartagène13

 

On boit tous quelques bières, un Colombien arrive pour nous faire goûter son alcool. On discute et sympathisons avec lui.

Nous rentrons ensuite à l’hôtel, la nuit sera courte puisque demain nous devons être avec Manfred dès 6h30 pour l’inspection des véhicules au port. Nous avons récupéré les clés de Felix, il ira pour nous tous à l’agence pour assurer les camping-cars. C’est quand même cool d’être à plusieurs !!!

 

 

5ème jour, 6h30, on attend Manfred. On se rend au port où se trouvent les camping-cars. On apprend que l’inspection à été faite (visiblement sans nous et donc l’intérieur n’a pas été vérifié). Nous sommes tout de même bloqués au port car il y a des créneaux horaires pour en sortir.

Nous allons ensuite dans un bâtiment afin de récupérer le papier qui valide l’inspection, encore une attente interminable. On y est rejoint par Felix et Michaëla.

Après cela, nous rentrons à l’hôtel, nous irons manger un bout rapide au resto avant que nos hommes ne repartent vers 14h au port avec Manfred récupérer les véhicules.

Je resterai avec Audrey et les enfants à l’hôtel, nous avons rendu la chambre mais nous pouvons disposer de la réception. Il y a 2 grands canapés, le wifi et la télé. Nous pensions que cela serait rapide mais ça n’est qu’à 19h que nous avons des nouvelles. Ils sont sortis du port mais le camping-car de Gaël et Audrey a un problème et cela a retardé la procédure. Leur pare-choc arrière a été arraché. Ils ont essayé de faire intervenir l’assurance, mais ça risque de ne pas fonctionner.

Le camping-car de Roby, celui des allemands et le nôtre en revanche n’ont rien.

Nous les rejoignons donc en taxi vers 19h30 devant le domicile de Manfred, c’est un petit parking près d’une église, assez tranquille.

 

1 Cartagène14

 

On est content de retrouver notre camion, on range le porte-vélo que nous avions démonté, on refixe les vélos avant d’aller manger un morceau au resto en face. Nous faisons rapidement quelques courses dans un petit supermarché puis rentrons nous coucher dans notre bon vieux Mauro, ça fait du bien de retrouver un bon lit…

 

 

6ème jour, nous passons la matinée à terminer de ranger, vider la valise, passer le balais et nettoyer surtout le frigo qui n’avait pas refroidit( normal nous avions éteint l’arrivée du gaz), résultat des petits vers gambadent à l’intérieur (humm charmant !).

Gaël, lui, répare son pare-choc.

 

A 11h, nous quittons Cartagène, direction le volcan Totumo… L’aventure reprend, nous sommes toujours tout les 8 !!!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemble-autrement-au-bout-du-monde - dans Colombie
commenter cet article

commentaires

Sabine 18/08/2013 01:44

Oups , rectif. du message precedant . " salut, c'est les Belges!" Bien à vous!

Sabine et philou 16/08/2013 20:27

Salut les Belges !! Quelle aventure extraordinaire vous vivez la ... On a suivi un peu votre parcours d'Espagne en juillet et maintenant en direct de la rue des 18BOnniers. Vos photos ressemblent a
celles de magazines specialises, elles sont absolument superbes ! On vous souhaite le meilleur sur votre route et encore de belles rencontres . Bonne continuation . Et prenez soin de vous! Philou
et Sabine voisins de J-C et M-C .

ensemble-autrement-au-bout-du-monde 20/08/2013 01:35



Coucou les belges!


super votre message, c'est cool que vous puissiez nous lire et merci du compliment pour notre photographe en herbe, Pierre. J'avoue qu'il nous fait de très beaux clichés.


On se revoit dans 1 an chez mes parents, à bientôt



nounou 15/08/2013 21:43

Quelle aventure pour récupérer Mauro ,heureusement qu'il était bien gardé par des asticots.
Bonne continuation dans votre camping car
Gros bisous à vous tous.

Despont Lili 15/08/2013 09:21

Ca m'a l'air un peu galére tout ça , en meme temps c'est les joies de l'aventure !!!!!! C'est sur que c'est mieux a plusieurs pour avoir des prix !!!
Donc on attends la suite de l'aventure en colombie !!!!!
merci de me faire voyager et connaitre des pays que l'on parle moins si ce n'est en mal !!!
BISOUS a TOUS ..... Andrée ( lili )